Sauvons ... ATTENTION SPOILER

Voyage au coeur de la guerre et de l'âme humaine.

Modérateur: Les Modos

Sauvons ... ATTENTION SPOILER

Messagede lucas0008 » Sam Mai 19, 2007 1:27 pm

aloha a écrit: Je reste également surprise par le choix du meurtrier. Un peu simple et très contradictoire. Toutes les preuves convergeaient vers un homme fort, solide et nous voilà  en face d'un « faible »…


Pour ma part, je ne trouve décidément pas que le tueur soit faible ou décevant... ni que le choix de ce tueur soit contradictoire. Donc j'veux le défendre !! :lol: :lol:

[spoiler]Risbi est, pour moi, une sorte de Janus aux deux visages : l'un dessiné par la conscience civilisée, l'autre par la bestialité.
C'est un être déchiré par cette contradiction. Un homme qui n'a pas pu, pas su ou pas voulu trouver l'équilibre entre ces deux parts de lui-même.
Pourtant, il réussit à  Â« exceller » sur les deux tableaux, puisqu'il peut avoir le visage d'un individu sensible, empathique et cultivé comme celui d'un prédateur assoiffé de sang.
Un être déchiré entre deux extrêmes.

En tout cas, il contrôle tout ce qu'il fait, a tout organisé, tout pré-organisé.
Quand il tue en lançant la PM sur la piste des signes du Zodiaque, il sait déjà  vers quel suspect il l'emmène.
C'est un observateur, un grand calculateur, un manipulateur qui ballade la PM pour mieux en contempler la déroute, pour jouir de son propre pouvoir, de son intelligence, de sa puissance.
Ce qui le rend redoutable...car loin d'être faible et désorganisé, cet homme a des talents supérieurs. C'est une intellignece profonde et prodigieusement active. Il a observé dans son coin la comédie de la vie et l'a perçée à  jour avec une clarté impitoyable. Ce qui la fonde, cette comédie, c'est notamment le jeu des apparences, l'envie, les croyances....Il se sert de tout cela. Avec maestria. (p.433/436 et 441, pour son côté « chétif », faible)

De toute évidence, il s'est forgé une philosophie sans illusion, une sorte de morale nihiliste.
Pour lui, la forme civilisée est la « forme corrompue » de l'homme. (p.441)
Pourquoi ? Peut-être parce que sa mère ne l'a pas défendu contre son père (p.445). L'instinct animal aurait voulu que la mère défende son petit à  n'importe quel prix. La « morale » humaine, les religions ont inculqué aux êtres humains (et c'est encore vrai aujourd'hui...même en France...) qu'une femme devait respecter son mari, lui obéir, se taire, le laisser décider...
Peut-être que le rejet de Risbi pour la conscience civilisée est né de là , en sourdine...pour, par la suite, prendre possession de lui lors de la guerre.

En tout cas, pour moi, c'est une sorte de petit machiavel qui croupit à  l'insu de tous, sous sa tente de l'armée. A l'insu de tous, car il a ce « don » qui lui permet de travestir ses sentiments ou en tout cas d'en simuler. Tout le monde est dupe. Absolument tout le monde. Même les autres membres de son équipe avec qui il vit au quotidien.
Car, au fond, il est parfaitement froid, parfaitement sec. C'est cette insensibilité, cachée au fond de lui, le véritable ressort qui le pousse à  la recherche d'émotions et qui deviendra le secret de sa perte.

En tout cas, s'il s'agit d'un acteur exceptionnel, c'est aussi un grand dramaturge. Tel un artiste, il rumine, calcule ses effets comme un auteur travaille ses idées. C'est un scénariste qui élabore son ouvrage. Seulement, il fait jouer et souffrir des marionnettes vivantes.

Tel le Iago de Shakespeare, dans Othello, il a pensé « je tiens le plan, il est conçu. Il faut que l'enfer et la nuit produisent à  la lumière du monde ce monstrueux embryon »
et « si le résultat confirme mon rêve, ma barque va filer lestement avec vent et marée »
(euhhhh..oui..moi Risbi me fait un peu penser à  Iago....)
car oui, il a tout calculé, sauf le dernier acte...

Cet homme, malheureusement, est le fruit de nos sociétés. Sociétés qui veulent nous formater et brider notre part bestiale (en tout cas quand cela les arrange). Pardonnez-moi l'expression mais « chassez le naturel, il revient au galop ».
Le fait de vouloir nier ce qui fait notre nature d'homme est la source de toutes nos déviances.

Comme Ann, il faut être en mesure d'accepter cette part de nous, de l'intégrer et...de la rediriger. Car plus nous nions cette part, plus elle revient avec violence.

Le choix de ce tueur dans le cadre du roman ne me semble donc pas être contradictoire, loin de là .
Il est un appel à  une recherche d'équilibre, pour nous tous, pour nos sociétés car Risbi, lui, déchiré par ces contradictions est devenu un monstre.
Risbi incarne ce danger pour l'homme de ne pas réussir à  trouver cet équilibre, à  diriger sa part animale vers quelquechose de positif, de constructif.

Jusqu'ici tout va bien.....jusqu'ici tout va bien...mais rappelez vous, l'important ce n'est pas la chute, c'est l'atterrissage.[/spoiler]
Dernière édition par lucas0008 le Lun Juin 18, 2007 10:30 pm, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
lucas0008
Lieutenant
Lieutenant
 
Messages: 437
Inscription: Jeu Oct 19, 2006 8:44 pm

Messagede Mac Intosh » Sam Mai 19, 2007 1:32 pm

pour aussi ce choix me semble coherant mais... c'est vrai que son explication avec les signes du zodiac et tous ca me semblait vraiment ... invraissemblable !!
bon vent !

Mac
Avatar de l’utilisateur
Mac Intosh
Sergeant
Sergeant
 
Messages: 192
Inscription: Mar Jan 02, 2007 8:55 pm
Localisation: La Terre

Messagede Eska » Sam Mai 19, 2007 1:54 pm

Désolé Lucas, je me suis permis de modifier le titre de ton sujet car mettre le nom du tueur, le "(spoiler)" ne te sert plus à  rien et ça n'empêche pas les gens qui n'ont pas lu le livre de venir se balader...

Voilà  :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
Eska
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 4829
Inscription: Mar Mai 10, 2005 9:56 am
Localisation: 95

Messagede Sabrina » Sam Mai 19, 2007 4:42 pm

Je suis tout à  fait d'accors avec Lucas. J'ai lu que pas mal avaient été déçus. C'est vrai qu'au départ moi aussi. Mais après réflexion, son identité me paraît complètement cohérent...
"Et ne pas, quand viendrait la vieillesse, découvrir que je n'avais pas vécu."
Avatar de l’utilisateur
Sabrina
Sergeant
Sergeant
 
Messages: 198
Inscription: Lun Mar 20, 2006 9:26 am
Localisation: Boulogne-Billancourt

Messagede Haoua » Sam Mai 19, 2007 7:09 pm

Bien sur qu'au final le coupable est cohérent (et heureusement :mrgreen: ), mais "ma déception" vient du fait qu'avec les analyses et le profil psychologique défini par Frewin et Ann, j'imaginais quelque chose d'"énorme", un tueur à  la personnalité et aux motivations tordues, inextricables... quoiqu'en lisant ton commentaire, lucas, ce n'est pas aussi simpliste que je l'imaginais, respect! :wink:.

Je me suis doutée à  plusieurs moments de l'identité du meurtrier, mais en me disant après "non, ce serait trop simple, trop évident", faut croire que non... c'est grave, docteur?
« Le merveilleux, c’est que par moment, le monde soit compréhensible, qu’il y ait la possibilité d’un accord, d’une résonance entre notre intelligence, nos sentiments et le cosmos, comme s’ils étaient animés d’une même conscience »
Einstein.
Avatar de l’utilisateur
Haoua
Captain
Captain
 
Messages: 780
Inscription: Mar Juin 27, 2006 8:50 pm

>>>>>>>>>>>

Messagede lucas0008 » Dim Mai 20, 2007 6:27 pm

Nico_SK a écrit:Désolé Lucas, je me suis permis de modifier le titre de ton sujet car mettre le nom du tueur, le "(spoiler)" ne te sert plus à  rien et ça n'empêche pas les gens qui n'ont pas lu le livre de venir se balader...

Voilà  :mrgreen:


:lol: :lol: :lol: :lol: :oops: M'ci m'sieur :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
lucas0008
Lieutenant
Lieutenant
 
Messages: 437
Inscription: Jeu Oct 19, 2006 8:44 pm

Messagede Dup » Lun Mai 21, 2007 8:20 am

Très belle analyse Lucas, que je partage complètement!
Elle me donne envie de relire ce livre pour sentir tout ça dès le départ et voir comment MC m'a bluffée aussi facilement!
Image
Avatar de l’utilisateur
Dup
Inspector
Inspector
 
Messages: 1030
Inscription: Mar Jan 16, 2007 1:03 pm
Localisation: Perchée sur ma montagne

Messagede lucas0008 » Lun Mai 21, 2007 12:59 pm

Merci dup :oops:

En tout cas, oui, effectivement, Maxime a été tellement fort sur ce coup-là  que, paradoxalement, il a réussi à  décevoir certains de ses lecteurs...

En continuant sur la comparaison avec la pièce "Othello" (mais j'tiens quand même à  dire que je ne compare pas MC à  shakespeare, hein...juste deux personnages :wink: ), il faut bien convenir que la différence vient du fait (comme l'a justement souligné Nico_sk ailleurs) qu'à  aucun moment, maxime ne nous place dans la tête du tueur dans ce roman. Or, dans la pièce de Shakespeare, les monologues et autres apartés nous permettent d'appréhender clairement ce type de personnage "double face".

Maxime, lui, ne nous permet pas de ne pas être dupe...
Jusqu'à  la toute fin où la psychologie du tueur se révèle...Elle se révèle d'ailleurs plutôt en filigrane...

Certains d'entre vous ont dit que "Prédateurs" marquait une sorte de "retour aux sources", qu'il revenait à  un style plus proche de la trilogie.

Dans un sens oui, c'est sûr mais avec pourtant une différence qui, pour moi, est fondamentale :
Dans la trilogie, la psychologie et les motivations du tueur étaient toujours très développées et le message....un peu plus sous-jacent.
Or, avec "prédateurs", il inverse ce schéma. (franchement, perso, j'trouve que c'est du grand art...) La complexité de la psychologie du tueur apparait en filigrane et la portée du message, quant à  elle, peut difficilement être plus développée, plus explicite. Certains ont d'ailleurs trouvé que cela alourdissait le texte...

Pour moi, "Prédateurs" est un roman "miroir" et complémentaire de la trilogie. D'ailleurs, les mêmes thèmes y sont développés :

- dans l'"âme du mal", la fragilité des enfants....
Ce tueur qui éduque des enfants pour en faire des tueurs en puissance...
Avec "Prédateurs", on pourrait se poser cette question : Nos sociétés ne se chargent-elles pas déjà  elles-mêmes de fabriquer des tueurs en puissance, de par ce dangereux paradoxe qu'elles portent en elles ?

- dans "In tenebris", le tueur nous dit (p559 de l'édition Pocket) "l'homme est hypocrite, il adapte les codes selon ses besoins".
"Prédateurs", encore une fois nous renvoie à  cette idée en nous montrant que nos sociétés, qui tentent de brider nos instincts animaux, nous obligent à  les libérer si tel est leur besoin. (2/3 intérêts économiques ont toujours justifié une bonne guerre et quelques morts)

- dans "maléfices", la tueuse s'identifie à  une araignée et renie sa part humaine au point de se surnommer "la chose". Ce personnage est déjà  déchiré entre sa part animale et sa part civilisée. Ni tout à  fait femme, ni tout à  fait araignée....juste déchirée entre les deux...

Bref :lol: :lol: j'suis repartie à  flooder, moi, j'parle même plus du tueur et c'est moi qui ai créé le topic... bref je :arrow:
Avatar de l’utilisateur
lucas0008
Lieutenant
Lieutenant
 
Messages: 437
Inscription: Jeu Oct 19, 2006 8:44 pm

Messagede Aloha » Lun Mai 21, 2007 8:08 pm

Non je n'ai pas été surprise par le choix du tueur....connaissant un peu la façon d'écrire de Chattam, j'arrive à  analyser les indices laissés par l'auteur...

[spoiler]Les traces de pas par exemple, dès qu'il en a parlé, j'ai su que le tueur ne pouvait pas chausser du 44 ou le fait qu'il soit gaucher...

Moi ce qui me pose problème, c'est la nature des crimes qui demande à  chaque fois une force physique assez surprenante....d'où l'incompatibilité avec le tueur...Le coup de vous ne pouvez pas savoir ce qu'on peut faire avec une montée d'adrénaline, je trouve ça un peu facile.[/spoiler]
Dernière édition par Aloha le Lun Mai 21, 2007 8:31 pm, édité 1 fois.
«J’ai toujours aimé le désert. On s’assoit sur une dune de sable. On ne voit rien. On n’entend rien. Et cependant quelque chose rayonne en silence…»
Antoine de Saint-Exupéry
Avatar de l’utilisateur
Aloha
Modératrice
Modératrice
 
Messages: 7879
Inscription: Ven Mai 06, 2005 5:12 pm
Localisation: No man's land

Messagede Dup » Lun Mai 21, 2007 8:27 pm

Bon, et bien, Aloha et Lucas, vous m'avez donné l'envie de le relire!
Il sera dans mes bagages pour cet été!
Image
Avatar de l’utilisateur
Dup
Inspector
Inspector
 
Messages: 1030
Inscription: Mar Jan 16, 2007 1:03 pm
Localisation: Perchée sur ma montagne

Messagede lucas0008 » Lun Mai 21, 2007 8:33 pm

J'sais pas trop.... Mon maître de kung fu m'a tellement pourri le cerveau en nous répétant encore et encore :
"C'est pas le physique, c'est le mental" C'est devenu une sorte de devise pour moi.... :lol:

Et bon, au bout du compte, j'me suis retrouvée à  faire, moi-même, des choses dont je ne me serais vraiment pas crue capable. En fait, vous m'avez jamais vue mais j'suis p'tite et juste toute fine....vraiment...
Pourtant, quand je veux, j'peux vraiment faire preuve d'une force physique et/ou mentale étonnante...
Donc, la rage ajoutée à  une bonne dose d'adrénaline...franchement j'suis d'accord avec Risbi...je pense que ça peut permettre de faire pas mal de choses "étonnantes".

Et puis, il y a une grosse dose de stratégie dans les meurtres de Risbi...

je sais pas où mettre spoiler ou pas :?
Avatar de l’utilisateur
lucas0008
Lieutenant
Lieutenant
 
Messages: 437
Inscription: Jeu Oct 19, 2006 8:44 pm

Messagede Eska » Lun Mai 21, 2007 11:37 pm

Je viens (enfin!) de lire ce sujet intéressant...(Lucas je savais pas que tu savais monter d'aussi bonnes analyses :D )

Moi il y a pourtant un fait que vous ne prenez pas en compte ici, du moins vous ne le dîtes pas clairement, c'est tout le contexte du livre.
Nous sommes en pleine guerre.
Ce n'est pas un hasard si Maxime a développé cette histoire avec ce personnage dans un cadre pareil.

En fait, au début Lucas parlait d'une sorte de double personnalité, Risbi est capable de cacher ses sentiments, et de se révéler d'une force et d'une sauvagerie extrême....mais n'est-ce pas la société qui a créé cet homme? Le principe du soldat n'est-il pas d'apprendre à  tuer avec rage et maîtrise tout en sachant se controler hors de toute guerre? Le débarquement n'est pas un hasard non plus, et je pense que Maxime, même s'il ne cite pas l'époque, sait parfaitement que nous avons tous une culture sur la guerre, des soldats qui n'ont pas le courage de tuer, les boucheries de soldats que l'on retrouve dans tous les films sur la guerre du Vietnam et avec ceux qui se posent la question : pourquoi une telle violence?

Ainsi ce débarquement renforce son idée de départ : l'homme doit oublier tout ce qu'il a appris pour redevenir une bête et agir pour ne pas mourir "Pour survivre à  la guerre, il faut devenir la guerre" (Rambo 2 - notez la référence :lol: ) d'ailleurs c'est un peu ce que fait Risbi. Bref l'état conditionne des hommes qu'ils soient forts ou minus à  devenir des montres de la gachette dans les lignes ennemis et ils y parviennent... d'autant que Risbi fait partie de cette équipe de tête brûlées qui aiment se battre, il n'est donc pas étonnant de trouver au milieu un petit homme d'apparence fragile mais redoutable au front.....et hors combat.

Tout se joue sur les apparences dans cette guerre. L'Homme devient un animal pour survivre, et Risbi en fait partie....

D'autre part, à  propos des apparences, je pense que cette histoire est aussi une sorte de mise en garde contre les préjugés....Frewin et Ann semblent tout savoir...dès qu'ils récupèrent un indices sur un crime, hop! ils en sortent des tonnes de choses : "le tueur est comme-ci, comme-ça, etc...." et en la personne de Risbi, Maxime parvient à  nous bananer tout simplement parce que nous sommes convaincus qu'ils ont raison... mais un "profiler" si l'on peut appeler Frewin ainsi, ne fait que des hypothèses et des suppositions....il me semble que c'est suffisament répété dans la trilogie du mal....le profiler n'a jamais toujours raison, il n'a pas la bonne parole, et parfois il peut complètement se tromper, surtout quand le tueur le dirige sur une fausse piste....comme c'est le cas ici...

Bref, ne vous fiez pas aux apparences, ne portez pas de préjugés sur les gens d'après leur physique, ne doutez pas des capacités de l'Homme dans un état second, encore plus développé en temps de guerre et faîtes attention au coup de pied retourné de Lucas..... :lol:
Bref, voilà  selon moi tout ce que peut signifier le personnage de Risbi...
Avatar de l’utilisateur
Eska
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 4829
Inscription: Mar Mai 10, 2005 9:56 am
Localisation: 95

Messagede Nessie » Mar Mai 22, 2007 7:29 am

lucas0008 a écrit:J'sais pas trop.... Mon maître de kung fu m'a tellement pourri le cerveau en nous répétant encore et encore :
"C'est pas le physique, c'est le mental" C'est devenu une sorte de devise pour moi.... :lol:


Tu dis ça en riant mais c'est assez vrai, en tout cas lors d' un combat. Foi de karateka (allez ex-karateka). Mais de là  à  soulever un poids mort pesant le double de son propre poids, c'est autre chose 8-)
Avatar de l’utilisateur
Nessie
Modératrice
Modératrice
 
Messages: 17571
Inscription: Ven Juin 16, 2006 6:48 pm
Localisation: dans mon loch

Messagede Eska » Mar Mai 22, 2007 8:08 am

Les fourmis y arrivent bien, alors pourquoi un être X fois plus grand ne le pourrait pas? :roll:
Avatar de l’utilisateur
Eska
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 4829
Inscription: Mar Mai 10, 2005 9:56 am
Localisation: 95

Messagede lucas0008 » Mar Mai 22, 2007 10:01 am

Nico_SK a écrit: D'autre part, à  propos des apparences, je pense que cette histoire est aussi une sorte de mise en garde contre les préjugés....Frewin et Ann semblent tout savoir...dès qu'ils récupèrent un indices sur un crime, hop! ils en sortent des tonnes de choses : "le tueur est comme-ci, comme-ça, etc...." et en la personne de Risbi, Maxime parvient à  nous bananer tout simplement parce que nous sommes convaincus qu'ils ont raison... mais un "profiler" si l'on peut appeler Frewin ainsi, ne fait que des hypothèses et des suppositions....il me semble que c'est suffisament répété dans la trilogie du mal....le profiler n'a jamais toujours raison, il n'a pas la bonne parole, et parfois il peut complètement se tromper, surtout quand le tueur le dirige sur une fausse piste....comme c'est le cas ici...

Bref, ne vous fiez pas aux apparences, ne portez pas de préjugés sur les gens d'après leur physique, ne doutez pas des capacités de l'Homme dans un état second, encore plus développé en temps de guerre


Nico, :amour: ..c'est tout à  fait ça ! :amour:
Avatar de l’utilisateur
lucas0008
Lieutenant
Lieutenant
 
Messages: 437
Inscription: Jeu Oct 19, 2006 8:44 pm

Suivante

Retourner vers Prédateurs

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron