PREDATEURS - CRITIQUES ET AVIS (***RISQUE DE SPOILER***)

Voyage au coeur de la guerre et de l'âme humaine.

Modérateur: Les Modos

Messagede Eska » Mar Mai 15, 2007 4:37 pm

Oui c'est vrai, nous sommes un membre imaginaire de la PM.

Je viens de remarquer une différence avec les autres oeuvres de MC, d'ailleurs je crois que cela fait plusieurs fois qu'on ne retrouve pas cela : c'est le fait d'être à  un moment donné dans le récit dans la tête du tueur. En effet, dans la trilogie du mal et le 5e règne, parfois il nous entraine avec le tueur pour nous faire ressentir ses émotions lors de l'acte.
Mais depuis le Sang du temps je crois, il nous laisse uniquement avec les personnages principaux, pire, il en fait des suspects (ici c'est le cas de Frewin et d'Ann) je pense que cela fait un parti de la déception de chacun depuis quelques années, on veut partager le quotidien du tueur !!! :twisted:
Avatar de l’utilisateur
Eska
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 4829
Inscription: Mar Mai 10, 2005 9:56 am
Localisation: 95

Messagede Mac Intosh » Mar Mai 15, 2007 7:58 pm

si ca ce trouve le prochain sera uniquement orienté sur les pensé du tueur :roll: mais c'est vrai que ca ma manqué aussi

perso je trouve qu'avec cette trilogie il marque un virage assez important jusque dans l'unité meme de cette trilogie... on vera avec le dernier et les suivant !
bon vent !

Mac
Avatar de l’utilisateur
Mac Intosh
Sergeant
Sergeant
 
Messages: 192
Inscription: Mar Jan 02, 2007 8:55 pm
Localisation: La Terre

Messagede Styx » Mar Mai 15, 2007 8:30 pm

Oui, c'est tout à  fait ça Sk, sentir ce que le tueur ressent être dans sa tête , sentir sa folie son malaise sa haine et son désir de tuer.......
C'est cette atmosphère, être le tueur.........
C'est ça SK.
Avatar de l’utilisateur
Styx
Inspector
Inspector
 
Messages: 1463
Inscription: Dim Déc 31, 2006 4:58 pm
Localisation: Vieux Vy sur Couesnon

Messagede Eska » Mar Mai 15, 2007 8:40 pm

Styx a écrit:Oui, c'est tout à  fait ça Sk, sentir ce que le tueur ressent être dans sa tête , sentir sa folie son malaise sa haine et son désir de tuer.......
C'est cette atmosphère, être le tueur.........
C'est ça SK.

Oui tu le tiens ! Tu le tiens là  !!! Oui SK c'est bien ça, c'est la tête du tueur !!!! :roll: Hum....scusez-moi.... :|
Avatar de l’utilisateur
Eska
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 4829
Inscription: Mar Mai 10, 2005 9:56 am
Localisation: 95

Messagede Haoua » Mar Mai 15, 2007 10:14 pm

Absolument d'accord avec toi, Aloha! On n'aurait pas pu mieux résumer ma pensée! :D
« Le merveilleux, c’est que par moment, le monde soit compréhensible, qu’il y ait la possibilité d’un accord, d’une résonance entre notre intelligence, nos sentiments et le cosmos, comme s’ils étaient animés d’une même conscience »
Einstein.
Avatar de l’utilisateur
Haoua
Captain
Captain
 
Messages: 780
Inscription: Mar Juin 27, 2006 8:50 pm

Messagede Boolette13 » Jeu Mai 17, 2007 7:57 am

WARNING WARNING !!!! SPOILER

bonjour bonjour !
1er message que je poste sur ce forum, même si je lis vos avis depuis pas mal de temps déjà ...il faut bien se lancer un jour...!
alors je viens juste de le finir, comme l'indique l'heure j'y ai passé la nuit :D et donc : booaf...
je m'explique.
J'ai lu ce qu'il y avait dans le labo sur le livre, j'ai lu tous vos commentaires, et je partage certains avis: je trouve que l'histoire est un peu bâclée, pas assez exploitée. Le fait qu'elle ne soit pas située dans le temps et l'espace ne m'a pas réellement dérangée mais je n'ai pas réellement été à  l'aise avec ça non plus. Ensuite, c'est vrai que je préfère quand on connait bien le tueur depuis le début, pour se faire piéger en beauté. Là , on pouvait y avoir pensé mais on ne se fait pas vraiment berner, or c'est ca que j'aime!
Par rapport à  ce qui est dit dans le labo, quand je vois ce que MC voulait faire du livre au début, cad qqchose de situé vraiment dans la 2nde guerre mondiale, où Frewin aurait fini prisonnier à  la fin (je vous laisse consulter le labo!) je me dis que j'aurais bcp + aimé cette version !
Enfin au final, difficile de dire pourquoi je ne suis pas emballée par ce livre, un constat simplement: normalement je referme le livre avec un grand sourire, en me disant WAOUH il m'a vraiment scotchée...là  j'ai trouvé des passages longs, sans actions...assez répétitif. Normalement, je lis tout d'une traite, je n'arrive pas à  décrocher, et là  j'ai vraiment eu du mal à  rentrer dans l'histoire et j'ai fait bcp de pauses!

Mais je n'ai pas détesté ce livre, vraiment, il y a des points positifs : le style, comme toujours, les meurtres, imaginatifs et dégoutants au possible (mention spéciale à  la Balance...que j'ai relu plusieurs fois pour bien visualiser la chose! niark niark :lol: ), les secrets des personnages, qui nous tiennent en haleine jusqu'à  la fin...

Mais j'aurais aimé que soient développés les côtés astrologiques et les explications sur les motivations du tueur, et la part d'ombre de frewin et d'ann. Frewin : pourquoi??
Je crois que je n'aime pas trop l'idée qu'il ait vraiment tué sa femme...

bref je m'étend je m'étend. Pour conclure, je dirais que ce livre manque de profondeur au niveau des personnages, et le message que MC veut faire passer également. Il ne m'a pas touchée, et pas vraiment donné à  réléchir. Cela vient aussi du contraste qui se fait avec les Arcanes du Chaos, que j'ai lu juste avant et que j'ai vraiment adoré, que je considère comme le meilleur de MC, avec un message fort et moults péripéties et rebondissements! :D

mais MC reste mon auteur favori, il ne m'a jamais décue, et j'attends donc la suite avec grande impatience !
Avatar de l’utilisateur
Boolette13
Officer
Officer
 
Messages: 1
Inscription: Sam Nov 25, 2006 1:56 pm
Localisation: Orléans, Rouen

Messagede Shadow » Ven Mai 18, 2007 10:07 pm

Concernant l'absence d'indices sur cette guerre (sa date,...) : En vérité, je préfère ça. Ce n'est qu'un avis : mais moi, je supporte rarement le côté "Histoire" dans les romans...ça m'empêche de rester centrée sur l'histoire, résultat, je lis en diagonale, je baille un coup et je laisse tomber le bouquin :oops: :roll:

Prédateurs est très bon, mais pas le meilleur (In Tenebris reste mon préféré...).

Nico, tu as parfaitement raison pour "la tête du tueur" ; je me demandais justement pourquoi je ne m'étais pas vraiment attaché aux personnages. :roll: En fait, c'est pour moi LE gros - du livre, on est loin des personnages attachants et émouvants de la Trilogie !
Avatar de l’utilisateur
Shadow
Inspector
Inspector
 
Messages: 1604
Inscription: Jeu Aoû 24, 2006 9:47 am

Messagede lucas0008 » Lun Mai 21, 2007 1:21 pm

Aloha a écrit: Seulement voilà , ici, il a délibérément choisi de ne pas nous donner de lieu ni de date. La notion d'intemporel est essentielle pour lui.

Il veut nous décrire une guerre, n'importe laquelle. Seulement voilà , le débarquement, les petits villages étrangers, les tranchées…tous ces détails nous ramènent à  la même bataille. Alors pourquoi vouloir à  tout pris rendre ces lieux anonymes si c'est pour nous l'insuffler indirectement ?



Peut-être que là , maxime s'est cru un peu trop fort ou alors il avait déjà  trop travaillé l'idée du débarquement de 1942.

On est, lecteur ou auteur, ce que l'on apprend et quand on dit le mot "débarquement", on a tous en tête celui de normandie...pendant la seconde guerre mondiale...C'est celui qu'on a appris à  l'école...

Même mon meilleur ami Mr Google a mis du temps à  se le sortir de la tête celui-là  et à  me parler du débarquement de Gallipoli (les troupes alliées franco-britanniques débarquent sur une presqu'ile de turquie en 1915 j'crois), du débarquement de la Hougue en 1346, du débarquement d'inchon en 1950 ou encore celui des iles Marshall en 1943...Pourtant, à  chaque fois, un débarquement, des militaires, des villages étrangers etc...

Le mot "débarquement", à  lui seul, est bien trop marqué, même s'il a effectivement un côté intemporel (après recherches :roll: ...). L'idée est bonne, j'dis pas mais je trouve qu'il aurait mieux valu, pour souligner l'intemporalité des guerres, ne pas évoquer un débarquement et partir juste sur l'idée de batailles....
Avatar de l’utilisateur
lucas0008
Lieutenant
Lieutenant
 
Messages: 437
Inscription: Jeu Oct 19, 2006 8:44 pm

Messagede Floxichou » Lun Mai 21, 2007 1:57 pm

de 1942? :shock:

bon pis il parle aussi des langues que parlent les gens, et nous a dit qu'il se situe entre seven et il faut sauver le soldat ryan. je crois que la c'est clair!! (au moins ça! :lol: )
Avatar de l’utilisateur
Floxichou
Captain
Captain
 
Messages: 767
Inscription: Jeu Juin 15, 2006 1:46 pm
Localisation: au Nord! bien plus au Nord!!

Messagede Aloha » Lun Mai 21, 2007 7:56 pm

lucas0008 a écrit:peut-être que là , maxime s'est cru un peu trop fort ou alors il avait déjà  trop travaillé l'idée du débarquement de 1942.

On est, lecteur ou auteur, ce que l'on apprend et quand on dit le mot "débarquement", on a tous en tête celui de normandie...pendant la seconde guerre mondiale...C'est celui qu'on a appris à  l'école...

Même mon meilleur ami Mr Google a mis du temps à  se le sortir de la tête celui-là  et à  me parler du débarquement de Gallipoli (les troupes alliées franco-britanniques débarquent sur une presqu'ile de turquie en 1915 j'crois), du débarquement de la Hougue en 1346, du débarquement d'inchon en 1950 ou encore celui des iles Marshall en 1943...Pourtant, à  chaque fois, un débarquement, des militaires, des villages étrangers etc...

Le mot "débarquement", à  lui seul, est bien trop marqué, même s'il a effectivement un côté intemporel (après recherches :roll: ...). L'idée est bonne, j'dis pas mais je trouve qu'il aurait mieux valu, pour souligner l'intemporalité des guerres, ne pas évoquer un débarquement et partir juste sur l'idée de batailles....


oui et non....tu oublies les détails que MC cite dans son roman, les types d'armes utilisées, les embarcations utilisées pour débarquer et il parle également d'obstacles d'acier en forme de croix (Hérisson tchèque) ...

Ca fait beaucoup de points communs, non...
«J’ai toujours aimé le désert. On s’assoit sur une dune de sable. On ne voit rien. On n’entend rien. Et cependant quelque chose rayonne en silence…»
Antoine de Saint-Exupéry
Avatar de l’utilisateur
Aloha
Modératrice
Modératrice
 
Messages: 7879
Inscription: Ven Mai 06, 2005 5:12 pm
Localisation: No man's land

Messagede Bria » Lun Mai 21, 2007 9:09 pm

A la base il avait prévu de parler de la 2nd Guerre, donc moi je ne me suis même pas posée la question. :roll:
It's not who you are underneath, it's what you do that defines you
Avatar de l’utilisateur
Bria
Rivières Pourpres
Rivières Pourpres
 
Messages: 3276
Inscription: Sam Mai 07, 2005 8:52 pm
Localisation: Normandie

Messagede lucas0008 » Lun Mai 21, 2007 9:34 pm

Aloha a écrit:oui et non....tu oublies les détails que MC cite dans son roman, les types d'armes utilisées, les embarcations utilisées pour débarquer et il parle également d'obstacles d'acier en forme de croix (Hérisson tchèque) ...

Ca fait beaucoup de points communs, non...


bon bon d'accord, ça fait beaucoup de points communs...je reste sur l'idée qu'il avait tellement travaillé l'idée de placer le récit pendant la seconde guerre et le débarquement de 42, que, au moment d'intemporaliser (ça se dit ?) le récit, eh ben il s'est planté ou il a "zappé" des détails ....il aurait vraiment dû se sortir la tête du débarquement et tout retravailler (encore faut-il que cela ait été possible en termes de timing)

edit : en plus, il le dit lui-même dans son labo, il s'est gavé de films sur le débarquement de la seconde guerre donc, quand il a écrit, il a retranscrit les images qu'il avait en tête...celles qu'il avait assimilées. Je pense pas qu'il ait réussi à  se détacher pleinement de ce qu'il avait vu. En tout cas pas suffisamment pour pouvoir intemporaliser le récit.

En même temps, sur le type d'armes utilisées...ben..il pouvait pas non plus nous coller à  la fois des flèches, des baillonnettes et des automatiques...Fallait bien faire un choix...ce qui forcément plaçait le récit dans une période historique précise.
Bref... de toute façon, moi ce que j'en pense, c'est que je comprends pourquoi la notion d'intemporalité est essentielle pour lui mais...disons que c'était un sacré challenge de vouloir le faire.
Après le pourquoi du comment, bah faut lui demander... :lol:
Et puis ce sera pas moi qui le ferai...puisque j'arrive pas à  faire de phrases cohérentes quand j'me retrouve face à  lui...
Avatar de l’utilisateur
lucas0008
Lieutenant
Lieutenant
 
Messages: 437
Inscription: Jeu Oct 19, 2006 8:44 pm

Messagede Eska » Lun Mai 21, 2007 11:48 pm

A Lyon Maxime a dit qu'il voulait parler de LA guerre et non d'une guerre qui se passerait à  telle époque.....il a aussi dit si je me souviens biens, que si ça aidait les gens de se croire durant telle ou telle période, et bien qu'il situe l'histoire à  cette période, ça ne gêne en rien le récit.....

En fait, je pense tout simplement qu'éviter de nommer cette guerre permet à  Maxime d'avoir une plus grande liberté sur les événements historiques (d'autant que si l'on prend la majorité des films sur le débarquement, je doute que ça ait été aussi rapide et aussi soft....rien qu'à  voir Il faut sauver le soldat Ryan, ça n'a rien à  voir...) ici c'est beaucoup réduit, beaucoup plus intime...

Mais voilà , s'il avait dit que ça se passait durant le débarquement de Normandie....ben la veille du combat, les soldats ils étaient déjà  embarqués sur des navires de guerre et non a terre si je ne me trompe pas....et puis il ne veut pas faire un roman d'histoire, il veut écrire un thriller...

Bref, je comprends que certains soit perdus avec cet absence temporelle, mais ça ne gêne en aucun cas l'intrigue, bien au contraire, et ça permet au lecteur de se situer lui-même dans le temps et l'espace qu'il désire afin de mieux cerner les propos en jeu....

Au moins ça permet aux critiques de dire "c'est bien on ne sait pas quand ça se passe" plutôt que "c'est nul, une histoire comme ça durant le débarquement de Normandie, c'était impossible et ça ne ressemble à  rien ce que vous avez mis par rapport à  la réalité..." bon, j'abuse un peu, mais bon, vous m'avez compris :mrgreen: Et la guerre n'est qu'un contexte, pas un propos....
Avatar de l’utilisateur
Eska
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 4829
Inscription: Mar Mai 10, 2005 9:56 am
Localisation: 95

Messagede flo » Mar Mai 22, 2007 4:31 pm

ATTENTION SPOILER !!!!!!

pour moi c clair c la 2nde guerre mondiale et je comprends pas comment on peut penser que cela se passe à  un autre moment , je m'explique :
le 1er meurtre se passe sur un bateau, pour moi c clair les soldats sont en attente de l'assaut, du Débarquement de 1944 (et non de 1942). ensuite on débarque, les herissons tcheques , on les a tous vu dans les manuels d'histoire. puis on avance sur les terres, dans les villages normands les eglises servent d'infirmerie (cf également "band of brothers). puis, on avance dans le temps, 6 mois sont passés , c 'est l'hiver, le conflit s'enlise , et les alliés sont dans une forêt où tombent des pluies d'obus : on est à  Bastogne en belgique dans la foret des Ardennes...
voilà  ce que voulais dire, si MC voulait que cela soit intemporel, il aurait pu etre un peu plus flou sur les lieux
flo
Officer
Officer
 
Messages: 13
Inscription: Lun Fév 26, 2007 9:41 am
Localisation: argentan

Messagede Eska » Mar Mai 22, 2007 4:51 pm

Cela reste néanmoins ton point de vue....C'est vrai que les faits se rapprochent d'événements historiques, mais pourquoi faire du flou alors qu'on peut parfaitement décrire des choses qui se sont déjà  déroulées? L'action est ancrée dans une guerre, une guerre qui n'est pas nommée parce que c'est LA guerre, en fait, comme je l'ai dit ailleurs, Prédateurs n'est pas un livre d'Histoire, dire où cela se passait n'aurait pas été bon pour le lecteur car on allait tous se dire "non c'est pas possible que ce genre de choses soit possible comme ça, non c'était pas comme ça, non ils faisaient pas ça..." résultat des courses, on aurait dit que ce n'était pas crédible.... Hors ici, on ne se pose pas la question de l'Histoire, mais celle du récit : "comment le tueur parvient-il à  tuer ses victimes sans se faire voir?"

Moi aussi je l'ai lu en m'imaginant le débarquement de Normandie....mais comme les détails spatio-temporels précis n'y étaient pas, je ne me suis pas posé de questions sur la crédibilité du récit....et c'est là  que je dis "Chapeau Maxime !!!" :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
Eska
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 4829
Inscription: Mar Mai 10, 2005 9:56 am
Localisation: 95

PrécédenteSuivante

Retourner vers Prédateurs

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron