PREDATEURS - CRITIQUES ET AVIS (***RISQUE DE SPOILER***)

Voyage au coeur de la guerre et de l'âme humaine.

Modérateur: Les Modos

Messagede Morgane1904 » Lun Avr 30, 2007 5:24 pm

J'ai lu tous ses autres romans et je trouve que celui là  atteind vraiment des sommets à  ce niveau, alors peut etre que je devrais relire les autres pour me rendre compte que je suis juste plus sensible en ce moment mais vraiment Prédateurs m'a semblé pire.^^ Aprés j'admet que je suis cliente j'apprécie beaucoup ce que fait Maxime mais là , j'ai trouvé que c'était un poil trop par moments.
Avatar de l’utilisateur
Morgane1904
Lieutenant
Lieutenant
 
Messages: 553
Inscription: Jeu Fév 15, 2007 9:31 am
Localisation: caen

Messagede Lazie » Lun Avr 30, 2007 5:29 pm

Message express de la mère de Saint-Lazare : "c'est son meilleur livre, mais je le déteste avec ses crimes, c'est quoi ce désaxé ?!?" :roll: ( sifflote )
bon, 'man, tu le finis que je le lise ???
Lazie
Department of Defense
Department of Defense
 
Messages: 9753
Inscription: Ven Mai 06, 2005 5:59 pm

Messagede RoxieL » Mer Mai 02, 2007 4:09 pm

austen a écrit:Il y a des petits veinards qui ont eu droit d'avoir entre leurs mains le livre de Maxime en avant première à  ce que je vois ! car vos premiers post datent du 1er avril or il n'est sorti que le 4 :shock: :shock: :shock:


Oui, on a été quelques chanceux a l'avoir AVANT, effectivement :lol:
Et je me considère d'autant plus chanceuse que Prédateurs n'est toujours pas sorti au Québec... :roll:
Un échec n'est qu'une occasion de renouveler une tentative avec plus de sagesse-
Henry Ford
RoxieL
Inspector
Inspector
 
Messages: 1615
Inscription: Dim Déc 17, 2006 7:07 pm
Localisation: Granby, Québec

Messagede Fabien » Jeu Mai 03, 2007 6:42 am

Un retour à  la trilogie du mal?
Non...

Un retour en forme de Maxime Chattam?...
Alors là  incontestablement OUI!!!!
Beaucoup ont été déçu par Le sang du temps et Les arcanes du chaos. Moi pas parce qu'il prouvait aisni qu'ilk était capable d'écrire d'autres genres, d'autres extensions du thriller. Et il le faisait très bien.
En prenant Prédateurs entre mes mains, j'ai eu un peu peur. Comme toujours avec Chattam. Peur d'être déçu.
Hé ben non!!! Il revient à  ses premiers amours: le schéma classique des thrillers à  l'américaine= un tueur, un crime et une enquête. mais, comme d'habitude, il ne s'arrête pas là . Il nous crée des personnages forts et épais psychologiquement. Ils doutent d'eux-même, chacun pour des raisons différentes. et nous, on doute d'eux par raport à  ces crimes. Chacun d'entre eux a une raison d'en vouloir au reste de l'Humanité. Chacun a sa raison d'être le prédateur. et pourtant, le tout reste crédible.

La force visuel de l'auteur est à  son paroxysme avec la guerre (sans date et sans nom) qui entoure l'enquête. Ces événements ne sont aps un décor mais ils créent un climat qui donne à  l'histoire une toute autre importance.
Enfin, je dois avouer que j'ai beaucoup aimé le thèmùe central du roman qu'est la Peur. Un des personnages explique que la Vie n'a de valeur que parce que la peur nous donne envie de nous dépasser et de nous unir. Ce passage, je l'ai trouvé bien écrit, das la veine de ce que nous fait Chattam.

Le meilleur de Chattam?
Non. In Tenebris reste au-dessus. Mais c'est un très bon roman de par cette conjugaison du décor et de l'enquête.
C'est clair, Maxime reste pour moi un des meilleurs auteurs français!
L'enfer existe, et je sais maintenant que son horreur repose en ceci qu'il n'est fait que de lambeaux de paradis
Alec Covin

Image
Avatar de l’utilisateur
Fabien
Plume Libre
Plume Libre
 
Messages: 1210
Inscription: Lun Avr 25, 2005 9:19 am
Localisation: Lorient

Messagede Electra769 » Dim Mai 06, 2007 7:05 pm

Je l'ai fini! Pfffiou faut que je le digère.
Mais une chose est sûre: c'est un de mes préféré!!
Avatar de l’utilisateur
Electra769
Inspector
Inspector
 
Messages: 1798
Inscription: Ven Juin 16, 2006 6:53 pm
Localisation: Brux'Hell

Messagede Fred34 » Lun Mai 07, 2007 4:46 pm

Fini il y a un peu plus d'une semaine .... et comme je l'ai lu plus haut c'est aussi pour moi le meilleur depuis la Trilogie du Mal.

une chose à  laquelle je n'avais pas du faire attention dans les précedents livres m'a surpris pendant la lecture (quoique ma mère qui l'a lu en un rien de temps m'a fait la même remarque) c'est l'enrichissement des descriptions par le vocabulaire. Chaque ambiance, chaque situation est caratérisé par un vocabulaire spécifique et précis.

Bref encore un excellent Chattam
Avatar de l’utilisateur
Fred34
Officer
Officer
 
Messages: 35
Inscription: Lun Jan 09, 2006 7:35 pm
Localisation: COUDDES (41)

Messagede LA BRAQUE » Mar Mai 08, 2007 12:18 pm

Alors voilà  mon petit commantaire sur ce livre que j'ai terminé hier soir.
Je partais avec quelques a priori car je n'aime pas les films sur ambiance de guerre mais là  j'avoue que ça ne m'a pas dérangé du tout et même plutôt donné un rythme au livre !
Comme beaucoup d'entre vous, je ne me suis pas vraiment attachée au personnages, j'avais deviné certains de leurs secrets notamment celui d'Ann et celui de Matters :wink:
Le dénouement m'a un peu déçu peut être à  cause de l'analyse trop longue faite à  la fin du livre
Cela dit Prédateurs reste pour moi l'un des meilleurs livres de Maxime Chattam après la trilogie du Mal :D
Le bonheur réel n'existe que s'il est partagé
Avatar de l’utilisateur
LA BRAQUE
Inspector
Inspector
 
Messages: 1740
Inscription: Sam Mai 27, 2006 9:08 pm
Localisation: Entre la forêt de Brocéliande et Rennes

Messagede Haoua » Ven Mai 11, 2007 11:35 am

Je viens tout juste de le finir, donc... réction à  chaud!
Je me suis attachée aux personnages de Matters et Ann, et je pense que c'est parce que je n'arrivais pas à  deviner leurs secrets, l'ambiance de guerre était adaptée à  la situation, car citant MC elle est "accélératrice de névroses", et le fait que les soldats se retourne les uns contre les autres rythmait assez bien l'intrigue. Les crimes sont gores, les déductions bien ficelées... Un seul (petit) bémol, j'ai été un peu déçue par la fin...
[spoiler]... les raisons pour lesquelles Risbi tue étaient presque décevantes après toutes les analyses que font Ann et Frewin sur la psychologie du tueur... je m'attendais à  un truc hyper tordu type In Tenebris... et puis on se doute bien que ce n'est pas Hriseck le coupable, il reste trop de pages pour que ce soit déjà  fini :roll: [/spoiler]
Excellente fin aussi, tout en réflexions, un peu inquiétante sur l'avenir de l'humanité, surtout que la veille est passé un excellent et bouleversant reportage sur les enfants soldats en Sierra Leone... :?
Donc Prédateurs reste pour moi un excellent polar qui pose des questions intéressantes et émet des conclusions inquiétantes sur l'avenir, surement l'un des meilleurs Chattam :D sans pour autant détroner la trilogie... :wink:
« Le merveilleux, c’est que par moment, le monde soit compréhensible, qu’il y ait la possibilité d’un accord, d’une résonance entre notre intelligence, nos sentiments et le cosmos, comme s’ils étaient animés d’une même conscience »
Einstein.
Avatar de l’utilisateur
Haoua
Captain
Captain
 
Messages: 780
Inscription: Mar Juin 27, 2006 8:50 pm

Messagede Eska » Dim Mai 13, 2007 1:35 pm

Voilà , je viens tout juste de le terminer aussi il y a...5 min à  peine... :roll:

Bon, alors autant le dire tout de suite, Prédateurs est pour moi le meilleur qu'il ait écrit. Le meilleur car une fois de plus, il arrive à  nous perdre dans l'enquête comme un jeu d'enfant, il nous place dans la situation de la PM et du coup, on tombe dedans comme chacun d'entre eux...bon, ça c'est son habitude, en fait MC se place dans le rôle du tueur dans l'histoire, afin de trouver la meilleure façon de nous berner....parvenant avec un talent incroyable à  faire passer l'envie d'une simple cigarette pour une pulsion maléfique sur tout un paragraphe, vraiment c'est super, rebondissements en rebondissements et au final on tombe sur le fameux gugus bien connu mais que personne n'attendait....nan vraiment c'est super !

Autre chose qui me tient à  coeur, c'est le contexte. Bien que cela ne soit pas clairement précisé, intemporalité qui donne une certaine universalité, on a envie de dire que cela se passe durant la 2e guerre mondiale(du moins c'est ce que je ressens), mais vraiment rien ne nous l'indique...Mais le meilleur, c'est vraiment cette enquête au coeur de l'armée, loin du conflit si ce n'est un conflit interne. Bref, cela nous sort des classiques histoires de guerre tel que le soldat Ryan, le jour le plus long ou les plus récents ligne rouge, brother in arms, Platoon, etc...la guerre n'est qu'une illusion, une illusion qui donne prétexte à  cette histoire...

Bref, j'en reviens toujours à  la même chose puisque c'est mon domaine favori : voici une histoire que je me verrais bien adapter au cinéma (mode rêve OFF) que j'aimerai vraiment voir sur un écran car pfff au fond, tout est déjà  imagé avec Maxime, c'est pour ça que j'accroche, tout est déjà  traduit, à  la limite, y'aurait plus qu'à  filmer les pages....(ba oui quoi de mieux pour adapter un roman au cinéma? :roll: ) (mode étudiant OFF) (mode Flood OFF)

Voilà , et pour finir une belle critique de notre société comme on s'y attendait et c'est véritablement là  qu'on retrouve la trame de la trilogie, le mal dans la société, le retour de l'organistion pyramidale avec une tête au sommet qui dirige des forces obscures jusque dans les fondations....Comprendre l'homme, comprendre l'homme dans son esprit et dans son coeur, comprendre l'homme dans son milieu.....Une belle trilogie qui pourra peut-être servir de base à  de nombreuses études sociologiques par la suite....car cette trilogie est une sorte d'étude de l'homme et de la société....

Oui je sais, je vais trop loin, je m'emballe, mais c'est pas ma faute, c'est Prédateurs qui m'a emballé...bref. Magnifique en ce qui me concerne, vivement le prochain !!! :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
Eska
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 4809
Inscription: Mar Mai 10, 2005 9:56 am
Localisation: 95

Messagede liliana78 » Lun Mai 14, 2007 9:25 pm

Il est énorme ce livre. MC est un dieu de la plume.
liliana78
Officer
Officer
 
Messages: 1
Inscription: Lun Mai 14, 2007 9:20 pm
Localisation: yvelines 78

Messagede Darkhor » Mar Mai 15, 2007 12:20 pm

Voilà , j'ai fini hier de le lire.
Je vais essayé de donner mon avis, mes critiques, qui rejoindront souvent les votres.

Comme toujours j'ai été rapidement embarqué dans cette histoire, et les pages ont défilées sous mes yeux à  un rythme assez élevé.
Les images du décors, des personnages, se dessinaient dans ma tête pendant la lecture.
L'identité du suspect m'a tenu en halène jusqu'au bout car au début on en soupçonne 1, puis 2, puis finalement on se retrouve à  douter de tout le monde.
Les comportements, les secrets ...
La fin fut oppressante pour moi, j'angoissais autant que la PM, de ne pas savoir qui était ce tueur. Mon coeur battait la chamade dans les derniers chapitres quand je voyais les meurtres s'accélérés.
Et puis le coupable se dévoila ... je n'avais pas pensé à  lui.
En avant pour quelques critiques ...
J'aurais aimé que ce soit un membre de la PM.
Je voyais le suspect avec un dédoublement de la personnalité.
Matters et son comportement bizarre correspondait bien à  cela à  la fin.
Passage où il ne veut pas s'avouer qu'il sait qui est le tueur. Lorsque la lame du couteau arrive sous sa pomme d'Adam, je le voyais en image en train de se le mettre lui même et de s'égorgé.
La facilité des meurtres des colosses de la PM m'a un peu déçu. Ainsi que l'identité du "soigneur" en lui même. Les crimes commis voulaient une personne massive.
L'histoire des horoscopes, une bonne idée pour ne donner au final pas grand chose.
La répétition des scènes de regard entre Frewin et Ann ...

Au final, j'ai quand même beaucoup apprécié ce livre car encore une fois j'ai pu frissonner.

Dark
Darkhor
Officer
Officer
 
Messages: 8
Inscription: Jeu Mar 15, 2007 5:10 pm

Messagede Eska » Mar Mai 15, 2007 2:18 pm

Salut Darkhor, une de tes phrases m'a interpelé, celle de l'histoire des horoscopes qui est une bonne idée mais qui ne donne pas grand chose au final...

C'est vrai qu'on peut s'interroger sur ce que vient faire toute cette histoire d'horoscope ici, en pleine guerre, là  je suis entièrement d'accord avec toi.
Mais au fond, c'est ce qui fait l'intérêt de cette oeuvre et des autres de Maxime, c'est que nous évoluons au même rythme que les personnages de ses récits. Ici rien n'est décidé d'avance, cette histoire d'horoscope débarque et on y attache de l'importance parce que les personnages y attachent de l'importance....il y a une volonté chez eux à  décerner un indice dans les moindres détails même s'ils font fausse route.

Et c'est justement le cas, ils font fausse route et nous avons fait fausse route avec eux....cela fait partie des erreurs d'enquêtes qui au fond seraient d'un banal si elles n'étaient pas là ....

Un autre constat que j'avais déjà  fait sur MC, c'est de voir ses points communs avec le tueur. Je ne dis pas que MC est un psychopathe aux dents longues et qui pratique des autopsies et des mutilations animales dans son sous-sol (où alors faudra me prévenir de ne jamais mettre les pieds chez lui) mais c'est la manière dont tous les 2 parviennent à  nous bananer.....on s'attendait à  quelqu'un de fort : on a affaire à  un chti bonhomme dopé aux épinards....et MC insiste là -dessus : la déception de Frewin face au soigneur....qui peut aussi être la déception du lecteur....

MC aime nous ballader :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
Eska
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 4809
Inscription: Mar Mai 10, 2005 9:56 am
Localisation: 95

Messagede Dup » Mar Mai 15, 2007 2:59 pm

Belle analyse Nico!Image
Image
Avatar de l’utilisateur
Dup
Inspector
Inspector
 
Messages: 1030
Inscription: Mar Jan 16, 2007 1:03 pm
Localisation: Perchée sur ma montagne

Messagede Aloha » Mar Mai 15, 2007 3:57 pm

Attention SPOILER :wink:

Bon voilà  après deux soirées et quelques heures aujourd'hui, je viens de terminer Prédateurs.

Je ne suis pas une experte dans l'analyse de livre mais je vais me prêter au jeu…

Mon avis est mitigé…

Maxime Chattam, comme d'habitude nous transporte dans son univers, univers créé pour son roman. Seulement voilà , ici, il a délibérément choisi de ne pas nous donner de lieu ni de date. La notion d'intemporel est essentielle pour lui.

Il veut nous décrire une guerre, n'importe laquelle. Seulement voilà , le débarquement, les petits villages étrangers, les tranchées…tous ces détails nous ramènent à  la même bataille. Alors pourquoi vouloir à  tout pris rendre ces lieux anonymes si c'est pour nous l'insuffler indirectement ?

On rentre dans l'histoire dès les quelques premières pages, Chattam ne nous laisse aucun répit, on passe d'un crime à  un autres en quelques lignes.

Comme à  son habitude, il excelle dans la description des scènes de crime. Il ne nous épargne aucun détail. Il nous fait vivre ces horreurs à  travers sa plume.

Arrivé au milieu du livre, j'ai eu beaucoup plus de mal. J'ai du m'accrocher pour ne pas « sauter » de page… Les introspections, les analyses simplistes s'étirent en longueur.

Je suis d'accord avec Kemper Boyd, quand elle dit que l'analyse psychologique du tueur est un peu simpliste.

Comme d'autres lecteurs, j'ai eu du mal à  m'attacher aux personnages principaux car MC laisse planer un doute sur chacun des protagonistes. Ils ont tous un secret, un côté noir qui pourrait les accuser.

Mais avec finesse, il nous en dit juste assez que pour aiguiser notre curiosité mais pas assez que pour l'assouvir. On se fait des films et on imagine le pire. [spoiler]C'est pour cela qu'apprendre après autant de pages qu'Ann a « seulement » frappé son père avec une bûche, je trouve cela un peu léger.[/spoiler]
Le rythme reprend de plus belle vers la fin du livre, mais c'est vrai que les réflexions des uns et des autres ont souvent contribués à  freiner ma lecture et à  casser ce tempo.

Je reste fan des chapitres courts et des descriptions, marque de fabrique de MC.

[spoiler]Je reste également surprise par le choix du meurtrier. Un peu simple et très contradictoire. Toutes les preuves convergeaient vers un homme fort, solide et nous voilà  en face d'un « faible »…

J'attendais aussi plus d'explication concernant la raison de ces meurtres… Et pourquoi les signes du zodiaque ??? [/spoiler]

Pareil pour la fin, je m'attendais à  quelque chose de plus spectaculaire. Et la réflexion sur notre société est peut-être trop. Elle ramollit la fin et la rend mielleuse.

Après tout ce qu'on a lu, c'est trop tôt pour lire cette analyse qui semble être le reflet des pensées de l'auteur. Dans ce cas, il aurait peut-être du nous amener dans le labo et nous en parler là -bas…je sais pas

J'ai beaucoup de sentiments différents pour ce livre. J'ai beaucoup aimé ce roman tout en étant un peu déçue.

Mais bon, mes paroles ne sont pas évangiles et c'est juste mon ressenti après la lecture d'un bon livre….

Je suis pas critique littéraire, loin de là .
Dernière édition par Aloha le Mar Mai 15, 2007 10:33 pm, édité 2 fois.
«J’ai toujours aimé le désert. On s’assoit sur une dune de sable. On ne voit rien. On n’entend rien. Et cependant quelque chose rayonne en silence…»
Antoine de Saint-Exupéry
Avatar de l’utilisateur
Aloha
Modératrice
Modératrice
 
Messages: 7875
Inscription: Ven Mai 06, 2005 5:12 pm
Localisation: No man's land

Messagede Darkhor » Mar Mai 15, 2007 4:11 pm

Oui Niko, ça pour avoir été balader, on a été balader :D
Nous évoluons au même rythme que les personnages c'est indéniable.

On peut même dire que le lecteur fait parti de la PM non ? :wink:
Nous sommes au centre de l'enquête, nous ressentons la même pression, nous cherchons tant bien que mal la faille du tueur, les indices ...
Darkhor
Officer
Officer
 
Messages: 8
Inscription: Jeu Mar 15, 2007 5:10 pm

PrécédenteSuivante

Retourner vers Prédateurs

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron