PREDATEURS - CRITIQUES ET AVIS (***RISQUE DE SPOILER***)

Voyage au coeur de la guerre et de l'âme humaine.

Modérateur: Les Modos

Messagede Angixel » Dim Avr 22, 2007 4:30 pm

Je n'ai pas encore lu tous vos avis mais je vais m'y mettre sérieusement ce soir!

Je viens de finir Prédateurs et comme beaucoup j'ai été surprise par le meurtrier que je ne soupçonnais pas j'avoue. J'ai douté un seul moment de lui (ATTENTION SPOILER) quand Ann entre dans la tente et qu'elle le voit écrire de la main gauche. Elle l'a tout de suite écarté des tueurs potentiels. Vu que je suis comme lui, j'écris de la main gauche mais je fais le reste de la main droite, cela m'a paru suspect! Mais je me suis dis que M. Chattam n'avait pas pensé à  ça! Honte a moi je l'ai sous estimé!!! Par contre à  ma grande surprise j'ai tout de suite décelé ce que Matters cachait. J'étais sure de mon hypothèse et je préférais accusé Ann plutôt que me dire que je m'étais trompée sur Kevin M. ! (et j'avais raison sur lui :P )


Je pense que ce livre arrive dans mon top 3 de Maxime Chattam assez facilement! Le seul problème c'est que j'ai eu un peu de mal avec tous ces personnages! Il m'arrivait de confondre Donovan et Conrad par exemple!

Bon faut que je lise vos avis, j'ai peut être seulement répété ce que vous avez déjà  dis!
Image
Angixel
Sergeant
Sergeant
 
Messages: 127
Inscription: Mar Jan 23, 2007 7:13 pm
Localisation: Val D'oise

Messagede claire_redfield » Mar Avr 24, 2007 4:14 pm

Voilà , terminé hier soir .

J'ai beaucoup aimé Prédateurs, d'une part pour son style:direct, réaliste, très visuel , "cinématographique" en quelquesorte. Le style Chattam quoi, ce qui fait de la lecture de Prédateurs, à  mon avis, la plus aisée et la plus accessible de tous ses romans. Mention spéciale aux scènes de "débarquement", j'étais en plein Medal of Honor (euhh oui la honte sur moi, j'ai pas vu "le Soldat Ryan"). Et euuh ben les points de supension qui soulignent le cheminement de la pensée , j'adhère moi :lol:
Quand, au fond, à  l'histoire : très bien construite, les meurtres sont très gore mais leur violence est justifiée en quelquesorte . J'aime beaucoup le personnage de Frewin, qui rappelle par certains cotés Kreizler, "L'Alieniste" de Caleb Carr. Tous ont leurs névroses et sont très complexes, et du coup on a du mal à  s'attacher à  eux (ce qui est plus interressant au bout du compte). J'ai été un peu décue par la fin, la révélation de l'identité du meurtrier, mais avec le recul je pense que c'est un effet voulu : comme Frewin, on s'attend à  un etre génial et on se retrouve face à  un "minable intelligent", et finalement on partage sa déception.
Habile, le fait de ne pas dater les évènements, certains détails indiquent clairement la 2e guerre mondiale (absence de techniques scientifiques, débarquement pour liberer un pays étranger) même si d'autres peuvent contredire cette estimation (le fait que Katarina soit divorcée 2 fois par exemple).
Quand à  la question de base du roman sur la légitimité de la violence en temps de guerre, opposée à  la violence personnelle, elle mérite reflexion.

Bravo Monsieur Maxime pour ce roman, j'ai adoré :D
Avatar de l’utilisateur
claire_redfield
Plume Libre
Plume Libre
 
Messages: 1226
Inscription: Sam Jan 21, 2006 7:01 pm
Localisation: sud de la france

Messagede Sacha » Mar Avr 24, 2007 9:38 pm

En ce qui me concerne j'avais commencé à  suspecter Risbi quand il est décrit que le poids sur les empreintes de pas se porte sur le talon. A ce moment là  je me suis donc dis que ça ne pouvait pas être quelqu'un avec la pointure recherchée, mais plus petite. Du coup il me restait Ann (et les autres femmes) et Risbi, pensant quand même que les autres hommes (de la PM ou bien de la compagnie Raven, d'après les descriptions ne devaient pas chausser petit).

J'ai jusqu'à  tard dans le livre douté d'Ann, mais lorsque l'identité du tueur fut dévoilée, je n'ai pas été plus surprise que ça (mais pas déçue !)

Je trouve de toute façon qu'il représente bien le paradoxe. Il est frêle etc., mais intelligent, et que c'est cette intelligence, mise au service du Mal qui est si destructrice.

En ce qui concerne Frewin et Ann et leurs questions, je pense qu'une phrase du livre résume très bien leur quête. Cette phrase parle d'Ann, mais pourrait très bien parler de Frewin:

"Alors, en explorant leur regard, cette vitre sur leurs abîmes, peut être saurait-elle si elle était comme eux"

Je pense qu'ils veulent se rassurer. Si cette violence est intrinsèque à  l'être humain, sommes nous tous des tueurs ignobles potentiel? Sont ils différents de nous? Ont ils quelques choses dans leurs yeux qui les différencient de nous et qui pourrait nous rassurer quant à  notre propre propension à  un jour dépasser la limite et commettre un acte horrible?

Voilà  tout ce que cette phrase m'a inspiré pendant la lecture (et même après). Je pense qu'ils ont trouvés leurs réponses ; Frewin dit au revoir à  sa femme, Ann fait face aux souvenir de son passé... Mais ce genre de travail sur soi, ne se fait pas du jour au lendemain, et il en reste toujours un part en nous, prête à  ressurgir, et c'est ce qui rend l'humain si friable parfois.
So long as men can breathe or eyes can see,
So long lives this and this gives life to thee.
- William Shakespeare -
Image
Avatar de l’utilisateur
Sacha
Sergeant
Sergeant
 
Messages: 216
Inscription: Mer Sep 27, 2006 7:13 pm
Localisation: Région parisienne

Messagede Floxichou » Jeu Avr 26, 2007 2:00 pm

fini!

je suis pas spécialiste des analyse de 2page a4 alors je dirai juste que j'ai beaucoup aimé avec pour seule décéption d'avoir eu de la peine à  m'attacher à  craig frewin comme je m était attaché à  brolin.

pis bon, deuxième guerre mondiale oblige, les moyens moderne de la police scientifique et de la médecine légales sont un peu moins présents...

8-)
Dernière édition par Floxichou le Jeu Avr 26, 2007 2:33 pm, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Floxichou
Captain
Captain
 
Messages: 767
Inscription: Jeu Juin 15, 2006 1:46 pm
Localisation: au Nord! bien plus au Nord!!

Messagede Nessie » Jeu Avr 26, 2007 2:11 pm

Voilà , je n'ai pas lu vos commentaires, je vais d'abord mettre le mien.

C'est sans doute le Chattam que j'ai le moins aimé mais attention ça ne veut pas dire que je n'ai pas aimé du tout.
Je n'aime pas l'ambiance de guerre au départ, dans les films non plus, alors c'était déjà  mal parti.
Le début m'a plu et puis j'ai moins apprécié à  partir du moment où ils descendent sur le champ de bataille.
Je n'ai pas non plus vraiment réussi à  m'accrocher aux personnages comme dans ses autres romans.
Mitigé donc de mon côté :?
Avatar de l’utilisateur
Nessie
Modératrice
Modératrice
 
Messages: 17545
Inscription: Ven Juin 16, 2006 6:48 pm
Localisation: dans mon loch

Messagede Sabrina » Ven Avr 27, 2007 9:37 am

Il y a un truc qui m'amuse dans ce que vous dites et qui revient souvent: vous identifiez la guerre comme étant celle de la seconde guerre mondiale. J'y ai pensé aussi et j'ai eu du mal à  m'en défaire. Parce que je crois que MC a choisi de ne pas nommer cette guerre et ses ennemis pour une raison: l'universalité du propos (bon ça ne concerne que ma vision des choses). C'est vrai que les noms anglophones, le débarquement et tout font immédiatement échos à  la seconde guerre mondiale. Mais je crois que -pour moi en tout cas- identifier clairement les camps et me dire c'est telle guerre, ça enlève un peu au propos, au message, à  son caractère "universel". Après tout, qu'est-ce qui empêchait MC de la nommer? Il aurait très bien pu. Pourtant il ne l'a pas fait. Pour moi, il y a une raison à  cela.
Après ce n'est que mon avis.
"Et ne pas, quand viendrait la vieillesse, découvrir que je n'avais pas vécu."
Avatar de l’utilisateur
Sabrina
Sergeant
Sergeant
 
Messages: 198
Inscription: Lun Mar 20, 2006 9:26 am
Localisation: Boulogne-Billancourt

Messagede gally » Ven Avr 27, 2007 3:21 pm

je suis absoluement d'accord avec Sabrina, j'etais un peu perturbée au départ par le fait de ne pas savoir de quelle guerre il s'agit, quels enjeux pour quel conflit..je pensais avoir besoin de ces éléments pour fixer un decors..mais non, une guerre c'est une guerre et on a assez eu d'image pour situer les éléments..

C'est sur que le coup du débarquement rappel forcément la 2scde guerre mais je ne pense pas qu'il y a des éléments pour le justifier..meme le coté "abscence de medecine scientifique" on est en pleine guerre ! Et ils arrivent quand meme a determiner des trucs (fil de nylon)..

Bref, j'avais peur d'un gros renversement de situation (genre c'est la fille qui tue) et on peut dire que Maxime nous a bien bien bien baladé comme il faut! J'ai vraiment soupconné tous le monde (sauf Matters bizarement) il est bien fort pour ça!
Nous y voilà ...
gally
Officer
Officer
 
Messages: 20
Inscription: Ven Avr 20, 2007 10:10 am
Localisation: Taverny

Messagede nephy » Ven Avr 27, 2007 6:07 pm

Je viens de finir Prédateurs et je vais livrer maintenant mes premières impressions...J'ai bien aimé ce bouquin. Après les Arcanes, qui m'avaient assez déçues je dois dire, j'ai l'impression de retrouver un peu du Maxime Chattam de la trilogie (attention, comme l'ont justement fait remarquer des personnes avant moi, je ne cherche pas à  lire une nouvelle trilogie. Je veux juste retrouver la même impression de "wouhaou, mais quel p"$*$ de bouquin", que j'ai pu ressentir après avoir refermé la trilogie). Mais je n'ai pas été totalement emballée non plus...

L'identité du tueur : j'ai été surprise quand même, et la révélation de l'identité du tueur ne m'a déçue. En effet, j'aime bien le décalage entre ce qu'in s'imaginait du tueur et ce qu'il est réellement (notamment au niveau physique). Après, les "pièges" que Maxime nous tend : la part d'ombre de Matters, le meurtrier est peut être une femme, Hriscek, je les trouve un peu "gros" et je n'y suis pas tombée dedans. On connait un peu le style de Maxime et on sait qu'il va nous envoyer sur plein de fausses pistes - celle de Hriscek étant d'autant plus difficile à  croire qu'il reste un tiers du bouquin à  lire! Mais en tout cas, je ne m'attendais pas à  Risbi...

L'époque : ça ne me dérange pas plus que ça qu'on ne sache pas la date exacte - même s'il parait évident que c'est la deuxième guerre mondiale. Connaissant un peu la chronologie de cette guerre, tout s'emboite bien : débarquement en été, enlisement du conflit en hiver...

La symbolique des crimes pas assez expliquée à  mon goût : pourquoi une tête de bélier ? Les hameçons ? Certaines circonstances des meurtres ne sont pas élucidées non plus... Bon il faut garder du mystère, mais là  je trouve que l'on perd quelque chose...

L'histoire d'amour : au risque de passer pour une fille pas romantique, les histoires d'amour entre 2 personnages au passé mystérieux commencent à  me saoûler un peu. Autant dans la Trilogie, l'histoire d'amour est essentielle et belle, autant là , je peux pas. On sait dès le début comment ça va se finir. Bref, on retrouve un peu les mêmes ficelles au final et ça me gêne un peu... Kemper a bien expliqué ça dans un de ces post

Par contre, j'ai bien aimé sa réflexion sur la peur, le rôle des psychopates entre autres.... Pas mal d'idées dans ce livre au final et je crois que je vais devoir prendre un peu de recul, histoire de tout assimiler...
Avatar de l’utilisateur
nephy
Sergeant
Sergeant
 
Messages: 138
Inscription: Ven Juil 15, 2005 9:13 pm
Localisation: ici et là 

Messagede gally » Sam Avr 28, 2007 10:59 am

je trouve pour ma part que les signes astrologiques font une bonne explication des meurtres..Belier, balance, scorpion...Tous ces éléments pour mener en erreur frewin et pour ajouter à  l'horreur des meurtres..
Nous y voilà ...
gally
Officer
Officer
 
Messages: 20
Inscription: Ven Avr 20, 2007 10:10 am
Localisation: Taverny

Messagede Angixel » Sam Avr 28, 2007 3:40 pm

gally a écrit:je trouve pour ma part que les signes astrologiques font une bonne explication des meurtres..Belier, balance, scorpion...Tous ces éléments pour mener en erreur frewin et pour ajouter à  l'horreur des meurtres..


Au début quand ils ont trouvé cette explication, je me suis emballée en disant que le meurtrier avait aussi accompli le signe Gémeaux(Forrel et Clauwits) mais nan! :oops:
Image
Angixel
Sergeant
Sergeant
 
Messages: 127
Inscription: Mar Jan 23, 2007 7:13 pm
Localisation: Val D'oise

Messagede austen » Dim Avr 29, 2007 9:38 pm

Il y a des petits veinards qui ont eu droit d'avoir entre leurs mains le livre de Maxime en avant première à  ce que je vois ! car vos premiers post datent du 1er avril or il n'est sorti que le 4 :shock: :shock: :shock:
Moi je ne l'ai pas fini encore mais j'ai cependant quelques critiques...
Pour moi ce n'est pas son meilleur :| d'abord parce que j'ai du mal à  fixer le lieu et le temps, je sais, c'est fait exprès mais j'ai besoin de ces infos pour me le figurer dans ma tête :roll: et puis il est vrai que c'est assez gore :? par contre j'adore sa façon d'écrire et sa minutie des détails :amour: mon préféré reste : le sang du temps et le 5ème règne que je conseille toujours autour de moi :P
Avatar de l’utilisateur
austen
Sergeant
Sergeant
 
Messages: 167
Inscription: Dim Avr 29, 2007 8:21 pm

Messagede Morgane1904 » Dim Avr 29, 2007 10:23 pm

Je viens de le finir, impression globalement positive.
Je ne m'attendais pas à  l'identité du tueur (en fait j'ai bloqué sur Ann trés vite et j'ai pas réussi à  voir d'autre possibilté. oui je sais c'est pas trés fin :oops: )
Le coté intemporel j'adhère (bien que comme beaucoup j'ai noté les similitudes avec la 2de GM), je trouve que ça permet de ne pas cataloguer les événements comme appartenant au passé ou à  un lieu éloigné et au contraire de les envisager dans des contexts différents qui les rendent plus proches de nous.
La taille des chapitres est aussi à  mes yeux un gros atout chez Chattam: ils sont courts ce qui nous incite à  ne pas lacher le livre : "bon il est tard je suis naze... oué mais le chapitre suivant fait 5 pages, allé, encore un" et c'est comme ça qu'on se couche pas^^ (alors que de longs chapitre ont tendance à  me bloquer ("arf nan j'en recommence pas un c'est trop long")

sinon coté bémols:
des meurtres un peu trop gores à  mon gout, le genre qui nous pousse à  nous poser des questions sur nous même ("mais comment je peux aimer lire des trucs aussi malsains"), bien que ce soit surement un peu le but rechercher j'ai trouvé que là  on atteignait quand même une la limite de l'insoutenable par moment. Disons que pour le coup j'aurais bien voulu que la plume de Maxime soit un peu plus subjective ^^ mais ce n'est que mon humble avis^^
le coté happy-end de l'histoire entre Ann et Frewin, les 2 seuls survivants du massacre, non seulement ils s'en sortent mais en plus ils chassent leurs démons, tout est beau, joli, les petits oiseaux chantent et ils finirent heureux et eurent beaucoup d'enfants^^ on en oublierait presque la guerre malgré les pages de morale qui précèdent^^ (bon ok j'en rajoute un peu mais quand même à  défaut d'un mort sur les deux peut etre qu'un autre survivant aurait adoucit mon sentiment)

m'enfin il n'en reste pas moins que j'ai passé un excellent moment de lecture et que mes critique sont plus histoire de pinailler que le reflet d'une véritable gène.
donc merci Maxime et vivement le prochain :D


(oups me suis un peu emballée suis pas sure que vous aurez le courage de me lire... et je vous comprend^^)
Avatar de l’utilisateur
Morgane1904
Lieutenant
Lieutenant
 
Messages: 553
Inscription: Jeu Fév 15, 2007 9:31 am
Localisation: caen

Messagede Euterpe » Lun Avr 30, 2007 7:54 am

Je l'ai fini avant-hier, et j'ai vraiment beaucoup aimé. Surtout les 50 dernières pages, que j'ai lu d'une traite tellement j'étais prise dedans.

En ce qui concerne les dernières pages du livre, certains n'ont pas aimé, trop moralisateur etc. Moi ça m'a permis de sortir un peu plus en douceur du livre, et c'est vraiment à  la toute fin du livre que l'on peut comprendre Ann et Frewin. Et franchement les derniers mots, ça m'a foutu une sacrée baffe ! "Quel avenir pour nos enfants ? Ces enfants si fragiles." J'étais complètement stotchée après ça.

[spoiler]Et puis quand Frewin, dans sa dernière lettre, avoue qu'il a véritablement tué sa femme... J'étais sur le cul là  aussi, passez moi l'expression... Je ne m'y attendais pas, mais alors pas du tout ![/spoiler]

De plus, même si le contexte de guerre m'a un peu ennuyée au début, dès le débarquement j'étais à  fond dedans, j'avais vraiment l'impression d'être au milieu des balles !

[spoiler]Et jusqu'à  la scène dans les tunnels du chateau, je ne savais toujours pas qui était l'assassin... Je n'avais même jamais douté de Risbi ![/spoiler]

Et j'ai trouvé ça génial que l'auteur nous fasse douter à  ce point, nous étions comme Frewin et ses hommes, dans le doute, l'inquiétude, la peur... Qui a-t-il de plus incertain que la guerre ? C'est le milieu où à  mon avis on n'ose plus du tout se projetter dans l'avenir, personne ne peut dire s'il sera encore vivant demain ou non. De là , il est normal de voir des individus "péter les plombs"... De voir leurs traumatismes d'enfant remonter à  la surface dans ce contexte d'incertitude constante. On ne sait plus rien... Quoi de plus horrible que de se retrouver sans avenir ?
"Hier est derrière, demain est un mystère, mais aujourd'hui est un cadeau : c'est pourquoi on l'appelle présent."
Avatar de l’utilisateur
Euterpe
Captain
Captain
 
Messages: 971
Inscription: Dim Mar 11, 2007 5:53 pm
Localisation: Franche Comté

Messagede gally » Lun Avr 30, 2007 12:36 pm

Concernant le fait que les meurtres sont gores, n'oublions pas que c'est Maxime Chattam (et pas Stefen King) sa trilogie nous a montré a quel point les meurtres pouvaient etre malsains et tordus..c'est comme ça, c'est un peu sa spécialité! Il renous avec sa trilogie et ça me fait plaisir..Et j'ajouterais que dans le sang du temps, les meutres sont quand meme relativement gore également...Le 5e règne ne se classe pas ds la meme catégorie car 1er opus de l'auteur...et ça ressemble grandement à  du Stefen King..
Nous y voilà ...
gally
Officer
Officer
 
Messages: 20
Inscription: Ven Avr 20, 2007 10:10 am
Localisation: Taverny

Messagede Nessie » Lun Avr 30, 2007 5:07 pm

gally a écrit:Concernant le fait que les meurtres sont gores, n'oublions pas que c'est Maxime Chattam (et pas Stefen King)


Y'a pas de gore dans Stephen King??? :shock:
Avatar de l’utilisateur
Nessie
Modératrice
Modératrice
 
Messages: 17545
Inscription: Ven Juin 16, 2006 6:48 pm
Localisation: dans mon loch

PrécédenteSuivante

Retourner vers Prédateurs

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité