PREDATEURS - CRITIQUES ET AVIS (***RISQUE DE SPOILER***)

Voyage au coeur de la guerre et de l'âme humaine.

Modérateur: Les Modos

Messagede la_chouette_cachée » Mar Avr 10, 2007 5:52 pm

Alors, ba moi je suis pas vraiment d'accord avec tout ce que tu viens de dire (mais bon après tout, chacun ses gouts hein, faut s'exprimer :D )

Du point de vue des effets facils, ba ouais c'était peut-être facile, mais moi ca m'a fait marcher, comme beaucoup d'autres gens d'après ce qu'on peut lire au dessus, et c'est le principal non? :wink:

L'histoire n'est effectivement pas très située, mais c'était un déisr de l'auteur, pour parler de n'importe quelle guerre, d'une généralité. Après, oui il n'y avait pas beaucoup de description des lieux, mais personnellement, je préfère qu'il s'arrete plus sur les émotions des personnages..

De plus, les meurtres violents ne sont en aucun gratuit !! Ils constituent une symbolique, chacun d'eux... Je te suggère d'aller faire un tour sur le site de MC, dans le "labo" sur "Prédateurs", et d'y lire le making of, l'auteur en parle.

Après pour le fait que MC ai soi disant privilégié la thématique plutot que l'histoire en elle même et bien, je ne suis encore pas d'accord... Il n'y a que dans les dernières pages que MC laisse vraiment "tomber" les personnages pour donner sa version et son idée de la guerre: l'histoire est, selon moi, le reste du temps réellement exploitée..

Enfin ,tout ca ne tient qu'à  moi.. :D
[...Controlling My Feelings For Too Long...]
Avatar de l’utilisateur
la_chouette_cachée
Sergeant
Sergeant
 
Messages: 246
Inscription: Mar Sep 19, 2006 12:43 pm
Localisation: Nancy

Re: Mon avis très personnel...SPOILER bien sur

Messagede Sacha » Mar Avr 10, 2007 6:06 pm

Kemper Boyd a écrit:Bien entendu, cela n'engage que moi, mais j'ai trouvé ce nouvel opus de Maxime Chattam très moyen.

Dans le style déjà . J'ai trouvé ça trop répétitif et surtout cliché. Le désir entre Craig et Ann n'est quand même pas exploité très finement et les scènes de profiling sont bien loin du niveau de celles qu'on trouve dans la Trilogie. ("Il est retord, pervers et intelligent, il joue avec nous...").


Je suis d'accord avec toi pour le fait que le profiling ne soit pas aussi poussé que dans la trilogie, mais il me semble qu'il y a une différence entre Brolin et Frewin qui ne ressort pas dans ce que tu dis: Le premier (Brolin) est réellement profiler. Il a été formé aux techniques etc... que son expérience personnelle, viennent renforcer. Quant à  Frewin, il a beaucoup lu, et a appris énormément grâce à  ça, mais n'est pas un Profiler. Il est membre de la police, à  eu de nombreuses expériences de crimes affreux mais ça ne lui donne pas les même compétences que quelqu'un qui a suivi des études pour cela.

Maintenant les études ne font pas tout, et tu trouveras parfois de bien plus fins psychologues sans diplôme...



Dans le fond ensuite, bah je ne trouve pas que ça dise quelque chose de nouveau et original. Le point de vue évolutionniste n'est pas très bien mis en avant, on ne lit que des lieux communs (le virus social etc...).


Il semblerai d'après les dires de M.C que le message final ne surgira qu'après la lecture du troisième...


Autre reproche, l'action n'est pas assez située. Perso, je me suis senti beaucoup trop myope car il n'y a pas assez de description de décors et beaucoup trop de description de ressentis et d'états d'âmes.


Ca ne m'a pas gêné, mais je peux comprendre. Je pense que le fait que ça ne soit pas situé de façon précise permet de ne pas mettre l'histoire du roman, dans un carcan historique, qui aurai obligé l'auteur à  faire plus attention à  "l'authenticité" de l'histoire (dans le sens historique du terme) et l'aurai privé de certaines liberté (événements, paysages etc...). Je pense également que c'est pour donner un sens plus global à  son histoire. Montrer que ce n'est pas seulement du au contexte d'une guerre en particulier, mais s'attacher plus aux hommes et à  leurs réactions intrinsèque. Le contexte de la guerre permet un certain coté extrême, où les sentiments, les réactions sont exacerbés...

En attendant le prochain


Tout à  fait d'accord... :wink:

Bien sur cela reste mon avis et n'engage que moi :roll:
So long as men can breathe or eyes can see,
So long lives this and this gives life to thee.
- William Shakespeare -
Image
Avatar de l’utilisateur
Sacha
Sergeant
Sergeant
 
Messages: 216
Inscription: Mer Sep 27, 2006 7:13 pm
Localisation: Région parisienne

Re: Mon avis très personnel...SPOILER bien sur

Messagede nissa » Mer Avr 11, 2007 10:39 am

Bonjour...

Kemper Boyd a écrit:Dans le style déjà . J'ai trouvé ça trop répétitif et surtout cliché. Le désir entre Craig et Ann n'est quand même pas exploité très finement et les scènes de profiling sont bien loin du niveau de celles qu'on trouve dans la Trilogie. ("Il est retord, pervers et intelligent, il joue avec nous...").

Ce n'est pas du Zola, mais quand j'achète un Chattam, je ne m'attends pas à  du Zola non plus... Style cinématographique : phrase voire paragraphe brefs, nombreux retour à  la ligne, très descriptif, qui me tient en haleine, qui me donne des sensations fortes, et je suis incapable de le lâcher... Au delà  du style, me faire vivre des sensations, me laisser bien ou mal à  l'aise, c'est ce que j'attends d'un bouquin...

Même et surtout dans la vie réelle, les débuts d'une histoire d'amour ne sont pas toujours très fins... Et comme l'a dit Sacha, Brolin est profiler de métier c'est pour cela qu'il explique mieux les profils psy, c'est son job ; pour Craig, c'est plus de l'intuitif...


Kemper Boyd a écrit:Les meurtres ultra-violents ensuite sont gratuits. Alors que dans la Trilogie, on avait des mise en scène fouillées et portées par la psyché du tueur, ici, on a l'impression d'avoir à  faire à  un tueur désorganisé banal.

De nombreux tueurs en série sont également désorganisés... ils ont une cause (que nous connaissons également dans ce roman), mais le choix des victimes peut être parfois aléatoire... Cependant, tuer une famille entière n'est pas si innocent dans le cas de notre tueur... et d'autres choix étaient réellement des choix...

Kemper Boyd a écrit:Autre reproche, l'action n'est pas assez située. Perso, je me suis senti beaucoup trop myope car il n'y a pas assez de description de décors et beaucoup trop de description de ressentis et d'états d'âmes.

Moi c'est l'inverse !!! comme quoi... :roll:
J'expliquais que ce soit disant évenement a temporel et a spacial nous démontrait que la violence est là ... quelque soit les circonstances... Chaque jour nous luttons contre nos propres violences liées à  notre histoire personnel et cet ensemble d'histoires font parfois la Grande Histoire... et enfin, je trouve que ce fond de guerre permet aussi de mettre en exergue que ce n'est pas le Mal de l'Histoire avec un grand H qui est à  l'origine du Mal de l'homme... mais bien notre propre mal...

Kemper Boyd a écrit:En attendant le prochain.

Oui, oui, oui....
nissa
Officer
Officer
 
Messages: 45
Inscription: Dim Fév 18, 2007 4:56 pm

Messagede Ange » Mer Avr 11, 2007 12:36 pm

Je cherchais comment exprimer ce qui m'a gêné dans Prédateurs : Kemper Boyd a mis des mots sur mes sensations!! Merci Kemper! :wink: Est-il besoin de dire que j'approuve entièrement ton analyse..?
Avatar de l’utilisateur
Ange
Sergeant
Sergeant
 
Messages: 90
Inscription: Ven Jan 12, 2007 5:44 pm

Messagede Kemper Boyd » Mer Avr 11, 2007 2:26 pm

Déjà , merci à  tous d'avoir répondu aussi gentiment et en argumentant. Pour infos, je suis en train de rédiger un truc sur la Trilogie du Mal très positif, ça prend juste plus de temps (qu'on ne pense pas que j'ai ouvert un compte juste pour casser MC, que j'admire sur beaucoup de points).

Pour en revenir à  Prédateurs:

- La rêgle d'or en fiction, c'est "Ne jamais expliquer, montrer". Il faut essayer au maximum de caractériser les personnages par des actions et non des explications...
Expliquer des sensations, c'est extrèmement casse gueule. Pourquoi? Parce qu'il faut être extrèmement adroit pour ne pas écrire des choses banales. Les situations de Prédateurs ont été vu des milliers de fois, que ce soit dans les films ou dans la littérature. La grosse différence est dans le traitement des situations.
Et là , je regrette...Mais j'ai trouvé ça bâclé.
1/ L'attirance entre les deux n'est pas expliquée de façon très fine (champ lexical de la chaleur., répétition des mêmes figures ("il planta ses prunelles dans les siennes"..))
2/ A, chaque paragraphe consacrée à  leur attirance, j'ai eu l'impression de lire à  chaque fois la même chose.

-Autre chose qui m'a un peu désarçonné, les flux de pensée en italique...Tellement utilisé dans le livre, qu'on ne voit pas vraiment la rupture avec la narration (à  part que c'est au présent).


-En ce qui concerne le tueur, ses méthodes et le profiling. C'est surement ce domaine qui m'a le plus déçu, surtout venant de MC.
Il est mentionné à  biens des moments dans le livre que Craig Frewin a lu beaucoup de livres de psychologie criminelle. Donc qu'il est relativement informé sur le sujet.
Et de toutes façons, rien n'empêche de procéder à  une étude originale de la scène de crime, sans forcemment être scientifique.
Mais là , il y a des pages et des pages de déscription qui aboutissent toujours à  la même conclusion: "C'est un pervers retord qui joue avec nous".
Et quand on a enfin une piste concrète avec les signes du zodiaque, on nous l'explique même pas, c'est balancé à  la fin par le tueur "Vous n'avez quand même pas cru à  ce barratin?".
J'ai trouvé la ficelle un peu facile encore...
Alors, oui, certes, il existe beaucoup de tueurs désorganisés qui n'établissent pas de scènes de crime aussi romancée que dans les polars.

Tout ça pour vous dire que je ne parle pas de réalisme. Probablement que Craig Frewin aurait fini par coucher avec Ann dans la réalité, probablement qu'il y a plus de tueurs en série désorganisés comme Risbi que de génie du Mal comme Milton Beaumont dans notre monde.
Mais quand je lis un livre, j'attend d'être surpris, j'attend que le style m'en mette plein la vue (et je ne parle pas forcemment d'un vocabulaire extrèmement riche avec des phrases de 14 lignes, juste d'idées présentées avec originalité).

J'ai bien senti ce que MC voulait dire sur l'homme, sur son évolution. Mais je l'ai trop senti. Et ce message n'est pas assez novateur,original ou riche pour qu'il prenne le pas sur l'histoire et qu'il soit la forme et les personnages...


Mais je tiens à  souligner que MC est toujours aussi doué pour les scènes d'action...La scène du débarquement du point de vue de bateau est très originale pour le coup. On se sent vraiment pris au piège.
Et la fusillade où Matters prend une balle dans le casque est énorme aussi. On a vraiment l'impression de mourir avec lui! Ca m'a filé des frissons.

Pour l'action et le suspens, MC n'a pas son pareil...Il faut le reconnaître.
Kemper Boyd
Officer
Officer
 
Messages: 21
Inscription: Mar Avr 10, 2007 5:15 pm

Messagede Kemper Boyd » Mer Avr 11, 2007 2:29 pm

Erratum:

"Qu'il prenne le pas sur la forme, l'histoire et les personnages..."
Kemper Boyd
Officer
Officer
 
Messages: 21
Inscription: Mar Avr 10, 2007 5:15 pm

Messagede Murmure » Jeu Avr 12, 2007 8:47 am

Bonjour,

Après la déception des Arcances du Chaos j'étais comme un gamin en prenant Prédateurs dans mes mains ! Enfin on retrouve Maxime Chattam tirant les fils d'un serial killer.

J'ai bien aimé l'environnement historique, ne pas savoir quelle est la période, quels sont les bélligérants etc.
Effctivement, la partie du débarquement est bien rendue et rappelle les premières scenes du Soldat Ryan.

D'autres points - plus essentiel dans le roman m'ont déçu :

- il manque de profondeur quelque part. Je n'ai pas encore su mettre le doigt dessus. Je dirais peut etre dans la mise en situation des décors. Dans certaines scenes de la trilogie j'arrivais à  bien visualiser un paysage. Là  c'est plus dur je trouve. Donc j'ai eu plus de mal à  rentrer dans le livre

- Ann ... Ann ... elle nous fait tout un pataques sur l'évènement arrivé dans sa jeunesse et Maxime C nous l'explique en ... 10 mots : elle a frappé son pere avec une buche et il est devenu un légume. 500 pages de psychose pour arriver à  ca ?!

- Parfois, on quitte le roman "romancé" pour tomber dans la thèse. Je pense aux 30 dernières pages du livre : le dialogue entre Ann et Craig dans la jeep, la lettre de Craig à  Patty, etc. C'est un poil trop pour un livre de fiction je trouve. Je cherche la motivation du tueur son interaction avec l'environnement pas une explication théorique où j'ai l'impression de lire l'avis de l'auteur. J'aurais alors préféré quelques pages de commentaires de Maxime C reprenant ses pages en fin de livres.

- Et le final ... qu'est ce qu'il nous sort le pauv' Risbi dont on a à  peine entendu parler !! Quelle déception de voir qu'on ne s'est pas fait manipuler puisque de toute facon, on ne sait rien de Risbi ! J'aurais tant aimé que le tueur soit de la PM ou Ann. Là  je trouve ca "facile" même si le cheminement du tueur est retors. Le fait de ne rien nous dire sur Risbi nous empêche totalement de "pronostiquer". Quant à  multiplier les pistes des personnages principaux (Ann, Craig, Matters, la 3eme section, ...) ... trop de suspens tue le suspens.

Donc un avis en demi teinte encore un fois. Quel dommage.
Avatar de l’utilisateur
Murmure
Officer
Officer
 
Messages: 21
Inscription: Mar Mai 09, 2006 8:32 am
Localisation: Paris

Messagede Mag » Jeu Avr 12, 2007 2:01 pm

Je viens de le finir et pourtant je voulais pas le finir parce que c'est toujours horrible de finir un livre de Maxime Chattam tellement c'est bon ! lol! mais en même temps contente de connaitre le dénouement...et ça valait la peine d'attendre tous ces longs mois franchement j'ai beaucoup beaucoup aimé! Je suis rentré dans le livre dès la première ligne et j'en suis ressortie qu'à  la dernière ligne même en pause "manger" ou "dodo" je n'ai pas déccroché pour dire !


Que dire...un vrai retour aux sources, sans doute mon préféré après la Trilogie du Mal et beaucoup d'originalité :

1/par le lieu ou se déroule l'intrigue, qui est la guerre, première fois que je lis un thriller d'une telle intensité sur fond de guerre qui est déjà  en elle-même une horreur sans pareil. Une guerre jamais nommée ce qui la rend intemporelle, j'ai beaucoup aimé.

2/les personnages ! c'est pas commun de voir un lieutenant de la police militaire et une infirmière mener l'enquête et surtout avoir des dons de profiler ! de plus ces personnages plus certains autres portent tous en eux des stigmates d'un passé pas toujours reluisant. Et en plus de l'horreur de la guerre ils doivent affronter la folie d'un psychopathe qui menace leurs vies, terrible..

3/la mise en scène des crimes , alors là  chapeau ! franchement j'ai rarement la frousse devant des crimes de roman ou même de film d'horreur mais alors là  niveau inventivité, barbarie etc...c'est complètement réussi ! Le réalisateur de Saw pourrait y trouver son inspiration :mrgreen:

Enfin le style de l'auteur , que l'on aime ou que l'on aime pas, force est de reconnaitre que Maxime n'a pas son pareil pour nous transporter par les mots sur la scène en elle-même, sans doute un des rares auteurs avec lequel j'ai l'impression de regarder un film tout en lisant!

Juste un tout petit bémol mais petit , j'aurais préféré que le coupable
soit parmi la PM, j'ai longtemps cru que c'était Frewin lui-même
mais sinon je n'avais pas trouvé le vrai coupable.

Bref je n'ai qu'une hâte : vivement le prochain !!!
Image
Etes-vous prêt à  jouer?
Avatar de l’utilisateur
Mag
Lieutenant
Lieutenant
 
Messages: 386
Inscription: Lun Nov 14, 2005 11:47 am
Localisation: là  ou il fait chaud...

Messagede la_chouette_cachée » Jeu Avr 12, 2007 3:09 pm

Ba en lisant tous ces posts, j'ai bien l'impression que l'un des regrets partagé par tous, est l'identité du tueur... Un tueur dont on ne savait rien, alors que l'on s'attendait tous à  un énorme rebondissement en apprenant que le tueur aurait fait parti de la PM, ou même aurait pu être Ann...
[...Controlling My Feelings For Too Long...]
Avatar de l’utilisateur
la_chouette_cachée
Sergeant
Sergeant
 
Messages: 246
Inscription: Mar Sep 19, 2006 12:43 pm
Localisation: Nancy

Messagede Nico » Jeu Avr 12, 2007 3:19 pm

Tout à  fait, la Chouette ! C'est mon sentiment dès le départ, et je vois que ma déception est partagée.
Nico - Webmaster de Rivières Pourpres et Polars Pourpres.
Avatar de l’utilisateur
Nico
Rivières Pourpres
Rivières Pourpres
 
Messages: 344
Inscription: Dim Avr 24, 2005 11:32 am
Localisation: Région Parisienne

Messagede RoxieL » Jeu Avr 12, 2007 5:35 pm

Concernant les descriptions de décors que certains ont trouvées trop peu ou trop pauvres, je ne suis pas d'accord: j'ai trouvé que les lieux étaient au contraire très bien décrits, très visuels et je les "voyais" très bien. En particulier l'église et le château, vers la fin... Ma seule déception reste la fin en tant que telle; quant au coupable, je cherché longtemps parmi la 3e section, en me disant par contre que ce n'est jamais celui qui est soupçonné qui est le coupable, encore moins le 1er suspect du début... mais le suspense nous tient. Pas autant que dans In Tenebris et Maléfices, mais les histoires sont différentes. Si tout serait toujours pareil dans chacun des livres de MC, on finirait par trouver cela lassant; j'aime la différence entre chacune de ses histoires. Je crois qu'il est tout à  fait normal d'en aimer certaines plus que d'autres, ce qui ne veut pas dire que les autres soient mauvaises... mais juste qu'on a tous nos préférences.
Un échec n'est qu'une occasion de renouveler une tentative avec plus de sagesse-
Henry Ford
RoxieL
Inspector
Inspector
 
Messages: 1628
Inscription: Dim Déc 17, 2006 7:07 pm
Localisation: Granby, Québec

Messagede cabosche » Ven Avr 13, 2007 8:05 pm

Ca y est, je l'ai enfin fini !
Je dois dire que mes sentiments sont partagés depuis que j'ai refermé le livre...
L'absence d'indication de lieux et d'époques m'a dérangé, pour visualisé correctement l'histoire mais également l'attitude des personnages.
Le coupable aussi m'a perturbé car je ne m'attendais pas à  lui, MC en avait peu parlé avant, et je m'attendais a ce que Ann ou Frewin soit le coupable.
Sinon dans l'ensemble, je suis quand même satisfaite de ma lecture malgré une fin un peu plate à  côté de celle des arcanes.
Image
Avatar de l’utilisateur
cabosche
Lieutenant
Lieutenant
 
Messages: 378
Inscription: Mer Mai 17, 2006 9:04 pm
Localisation: 49

Messagede ggthecroco » Sam Avr 14, 2007 8:10 am

:amour: Super livre que j'ai finis très rapidement
Et il faut dire que MC nous avait pas menti
Il avait envisagé un mélange de "Il Faut Sauver Le Soldat Rian"et de "Seven" et c'est tout à  fait ça. Dès le premier crime on s'est sentit dans l'ambiance de Seven sans parler du contexte ^^
Bien sur à  aucun moment MC ne clarifie la guerre, il ne cite jamais les troupes adverses, seulement "ennemis", donc pas de nazi en vue même si c'est évident.
Revenons à  MC, il avait aussi dit qu'à  chaque fois qu'un suspect devenait de plus en plus coupable il mourrait, et c'est exactement ça, à  chaque fois on se dit : "c'est lui" et après bam il meurt ^^
Donc un très bon livre !
J'ai quand même horriblement grimacé lors de la 3eme mort, je me suis un peu trop identifié à  la victime et ca me faisait mal rien qu'à  y penser ! :twisted: en tout cas c'est une torture très chouette !
Avatar de l’utilisateur
ggthecroco
Captain
Captain
 
Messages: 623
Inscription: Jeu Juin 15, 2006 1:46 pm
Localisation: Nantes

Messagede Kemper Boyd » Sam Avr 14, 2007 2:41 pm

Interessante confrontation de points de vue. Forum très sympa et courtois, je regrette pas de m'être inscrit!

Niveau "j'ai mal pour la victime", j'ai lu bien pire que Prédateurs...Avec beaucoup moins de gore mais beaucoup plus d'impact. Les scènes de meurtres m'ont paru bien fades et dépassées...

Enfin bon question de sensibilité...
Kemper Boyd
Officer
Officer
 
Messages: 21
Inscription: Mar Avr 10, 2007 5:15 pm

Messagede injall » Dim Avr 15, 2007 1:20 pm

j'ose une question ... meme si on en est les 1ers heureux, est-ce qu'une année seulement entre 2 sorties d'ouvrages est suffisante pour bien fouiller un sujet et ne pas se répéter ? à  l'instar d'harlan coben que j'aime bien mais qui utilise souvent les memes ficelles.
ou alors peut-etre devient-on trop exigeants ? en comparant avec la trilogie notamment ...
(nirvana n'a-t-il pas composé qu'un seul nevermind ? là  je parle musique)
killing the hype on the dancefloor tonight ! On se bouge sur le ruff style ...
Avatar de l’utilisateur
injall
Sergeant
Sergeant
 
Messages: 110
Inscription: Dim Juin 25, 2006 9:56 pm
Localisation: strasbourg

PrécédenteSuivante

Retourner vers Prédateurs

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité