[Gregory Harville] une sensation étrange....

Nouvelles écrites par Maxime Chattam, disponible sur internet uniquement.

Modérateur: Les Modos

[Gregory Harville] une sensation étrange....

Messagede engelho » Mer Juin 08, 2005 1:59 pm

L'auteur nous dit ceci à  la fin de l'oeuvre

Quelque fois, quand j'observe l'attitude des hommes et des femmes en faisant mes courses, que j'écoute leurs commentaires, leurs visions de l'existence, j'ai comme un doute, un soupçon de compréhension, mais je n'aime pas ce que cela implique.


Quelqu'un a t'il une idée de ce que peut être ce soupçon de compréhension désagréable?
J'ai bien une petite théorie, mais ce n'est pas terrible... Je vous la donnerais plus tard... :P
Avatar de l’utilisateur
engelho
Sergeant
Sergeant
 
Messages: 115
Inscription: Lun Mai 23, 2005 7:15 am

Messagede Eska » Mar Juin 14, 2005 8:12 pm

Je viens juste de finir la nouvelle et pour te répondre, je dirais qu'en fait il comprend que les gens ont peur de la mort car chacun peut se retrouver dans la position de Gregory, c'est-à -dire emprisonné de sa propre non-existence. Maintenant qu'il a découvert que les mondes de la vie et de la mort pouvaient parfois se mélanger, il doute des visions scientifiques, voire religieuses de la mort.

Donc aujourd'hui, il ne sait plus quoi penser, pour la plupart des gens, la mort est la fin de la vie, hors Grégory est un "mort-vivant" donc de là , plus rien n'est sûr et le personnage appréhende la fin de sa vie : va-t-il errer comme Grégory ou va-t-il découvrir autre chose.....

Toute la question, qui est d'ailleurs universelle, est là , que peut-il y avoir après ? Et comment sort-on de l'impasse de la non-existence? Et ce que le personnage n'aime pas, c'est ce doute sur l'inconnu...

Bon je m'emballe peut-être un peu, en tout cas, cette nouvelle m'a bien plu, j'attends vos commentaires et vos théories.
Avatar de l’utilisateur
Eska
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 4829
Inscription: Mar Mai 10, 2005 9:56 am
Localisation: 95

Messagede engelho » Mer Juin 15, 2005 6:46 am

J'aurais peut -être du mettre ça dés le départ....

Pourquoi tant de personne étaient-elles passées devant Gregory sans s'y intéresser ? Pourquoi avais-je été différent ?
Aujourd'hui encore je ne sais pas. Quelque fois, quand j'observe l'attitude des hommes et des femmes en faisant mes courses, que j'écoute leurs commentaires, leurs visions de l'existence, j'ai comme un doute, un soupçon de compréhension, mais je n'aime pas ce que cela implique.


Donc le soupçon de compréhension porte sur le fait de savoir pourquoi lui a vu Grégory Harville...
Ca me semble beaucoup plus "terre à  terre" (avec de gros guillemets, très gros) que ton explication...

Mais elle est intéressante....

De toutes façon, moi, je ne sais pas trop quoi en penser de cette phrase...
Si le sang s'efface avec le temps, le temps ne règle pas les dettes de sang (houlà , me suis creuser la tête là )
Avatar de l’utilisateur
engelho
Sergeant
Sergeant
 
Messages: 115
Inscription: Lun Mai 23, 2005 7:15 am

Messagede Tato » Mer Juin 15, 2005 6:58 am

Il est vrai que cette nouvelle peut susciter beaucoup d'interrogations... mais un point que je ne crois pas avoir lu... Il n'est pas le seul ? l'avoir vu !!!
Tout le monde le voit mais personne ne le remarque je pense qu'il faut y faire une différence. Gregory est présent sur les photos de classes. Il est là  partout, il est physique en quelque sorte.
Et c'est là  qu'intervient autre chose à  mes yeux, plus que l'idée qui est celle soulevée pas Nico ou Engelho, à  savoir pourquoi nous humain de remarquons pas tout ce que l'on voit. Qu'est-ce qui fait que nous regardons des choses alors que nous en voyons tant d'autres... Pourquoi n'écoutons nous pas tout ce que l'on entend. En gros quelle est la raison que notre attention est plus portée sur telle ou telle chose. Pourquoi certaines personnes seraient plus apte à  capter l'irréel alors que d'autres non... Et pour finir, peut être que c'est ceux qui ne voient rien qui ne sont pas normaux... Peut être est-ce à  nous de nous ouvrir l'esprit...
Je commence à  me mélanger un peu alors je vous laisse réfléchir à  cette vision... :wink:
Dernière édition par Tato le Dim Mar 12, 2006 3:57 pm, édité 1 fois.
ตาโต
Avatar de l’utilisateur
Tato
Inspector
Inspector
 
Messages: 1033
Inscription: Sam Avr 23, 2005 2:21 am
Localisation: Ici ou ailleurs mais toujours là...

Messagede Eska » Mer Juin 15, 2005 7:23 am

Effectivement Tato, et maintenant que tu dis ça, je vois la nouvelle comme une sorte de remake de Sixième Sens mais avec un côté presque universel, dans le film, on ne s'attache pas à  montrer les autres différents mais un personnage unique, hors ici, non seulement le personnage, l'auteur, est unique mais en plus le récit fait la constatation de ce que tu dis :
Peut être que c'est ceux qui ne voient rien qui ne sont pas normaux... Peut être est-ce à  nous de nous ouvrir l'esprit...
Avatar de l’utilisateur
Eska
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 4829
Inscription: Mar Mai 10, 2005 9:56 am
Localisation: 95

Messagede Tato » Mer Juin 15, 2005 7:49 am

Je n'avais pas fait le rapprochement avec 6ème sens...
Mais effectivement dans un sens je suis un peu d'accord avec toi, mais ce qui à  mon avis est différent dans cette nouvelle c'est que ce n'est pas un enfant qui voit les autres !! (référence au film du même nom) mais un adulte !!! alors que gregory se trouve dans un milieu scolaire donc entouré d'enfants et personne ne le remarque.
On a donc ici une autre vision qui tend à  laisser de coté le fait que les enfants seraient plus réceptifs, idée largement vue et revue...
Dernière édition par Tato le Dim Mar 12, 2006 3:58 pm, édité 1 fois.
ตาโต
Avatar de l’utilisateur
Tato
Inspector
Inspector
 
Messages: 1033
Inscription: Sam Avr 23, 2005 2:21 am
Localisation: Ici ou ailleurs mais toujours là...

Messagede Eska » Mer Juin 15, 2005 1:08 pm

Tout à  fait, et puis on ne se place plus du côté de ceux qui voit mais de ceux qui ne voient sans voir....
Mais lançons la discussion plus loin, est-ce que vous y croyez vous? Je veux dire, est-ce que vous pensez croiser des Grégory Harville à  certains (pour pas dire tous) les coins de rue?

Moi je ne sais pas quoi penser, ça a quand même un côté excitant, de savoir que j'ai peut-être passer du temps avec des gens qui n'existent plus vraiment.....
Avatar de l’utilisateur
Eska
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 4829
Inscription: Mar Mai 10, 2005 9:56 am
Localisation: 95

Messagede engelho » Mer Juin 15, 2005 1:49 pm

Heu... Alors là , j'ai deux réponses possible... lol.

Si tu me demandes (en clair) si je crois aux fantômes, je dirais non. Je ne pense pas que l'on puisse se retrouver a demi mort, errant a travers le monde.

Par contre, d'un point de vue plus symbolique, je pense que oui... Je pense que l'on connaît tous (ou que l'on a tous connu) une personne discrète, effacée, à  laquelle personne ne fait vraiment attention... Une personne dont on a du mal à  se souvenir si on ne la voit pas....

N'avons pas tous eut un jour un camarade de classe particulièrement discret? Du genre qu'on oublie d'inviter aux anniversaire, ou dont on ne se rend pas compte qu'il est absent avant que le(la) prof demande si quelqu'un l'as vu???
Si le sang s'efface avec le temps, le temps ne règle pas les dettes de sang (houlà , me suis creuser la tête là )
Avatar de l’utilisateur
engelho
Sergeant
Sergeant
 
Messages: 115
Inscription: Lun Mai 23, 2005 7:15 am

Messagede Eric Beauvillain » Jeu Juin 23, 2005 8:24 am

C'est marrant, je ne suis pas allé si loin...

Pour moi, si personne ne le voit, c'est que plus personne ne fait attention aux autres, pas plus à  Gregory Harville qu'au SDF du coin.

Ce qui implique qu'à  force de vivre dans sa bulle, les gens de plus en plus individualiste vont se concentrer sur leur petit bonheur en passant à  côté de leur prochain et que, comme pour la canicule, le voisin peut crever sans que cela nous choque...

mais je n'aime pas ce que cela implique.
Je ne dis pas que des bêtises ici j'en écris aussi là 
Eric Beauvillain
Officer
Officer
 
Messages: 49
Inscription: Sam Juin 18, 2005 7:32 pm

Messagede lucas0008 » Dim Jan 21, 2007 9:34 pm

j'suis plutôt d'accord avec Eric....

Si tellement de gens sont passés devant Gregory sans s'y intéresser c'est parce qu'elles ne savent plus ce qu'est l'empathie. Elles ne sont plus capables que de s'intéresser à  leur propre souffrance, aux limites étriquées de leurs propres vies. Je pense que cette nouvelle est une sorte de métaphore...

J'vais modifier un peu les mots de MC :lol: pour dire que "quelque fois, quand j'observe l'attitude des hommes et des femmes en faisant mes courses, que j'écoute leurs commentaires, leurs visions de l'existence, " ben moi j'ai plus de doutes, je n'aime pas ce que cela implique non plus ..... et quand j'en ai l'occasion, j'essaie de sortir un peu les gens de leur torpeur et leur égoà¯sme....mais bon c'est pas facile.....
Avatar de l’utilisateur
lucas0008
Lieutenant
Lieutenant
 
Messages: 437
Inscription: Jeu Oct 19, 2006 8:44 pm

Messagede Melania » Jeu Nov 13, 2008 6:34 pm

Je dois dire que cette nouvelle m'a fait beaucoup réfléchir quand je l'ai lu. Bon, j'avais rapidement deviné le lien entre le garçon que le personnage a failli écraser, celui de la photo et celui des toilettes... mais bon, l'important n'est pas là.

Je pense aussi que cette nouvelle est une métaphore pour décrire la manière dont notre monde et dont nous-mêmes avons évolué. Nous sommes de plus en plus tournés vers nous, surtout en période de crise comme on peut le voir en ce moment... On ne fait plus attention aux gens qui nous entourent et à ce qu'ils ressentent, c'est pourquoi on ne fait pas attention aux Gregory Harville, car ils nous semblent fades et sans aucun intérêt. Des gens tellement banals qu'on n'essaye pas de s'y intéresser.

Concernant l'autre question: est-ce qu'on aurait déjà croisé des Gregory Harville? Eh bien c'est une question dont la réponse est difficile à trouver de par le sens de la personnalité de Gregory Harville. Et la question qu'elle amène c'est plutôt: est-ce que vous pensez être assez ouvert à ce qui vous entoure?
Puisque si l'on n'est pas assez ouvert, on aura pas remarqué ces Gregory qui sont passés dans notre existence.
Après, est-ce que l'on croit aux fantômes dans le sens pur du terme? Moi j'ai envie d'y croire. Justement parce que j'ai peur de ce qu'il y a ou plutôt de ce qu'il peut ne pas y avoir après la mort.... J'ai envie de croire qu'il existe quelque chose d'autre après où l'on continue d'exister... Où l'on peut voir ce que deviennent ceux qu'on aime...
Mon blog d'écrivain: http://melanie-lemaire.kazeo.com/
Si vous souhaitez suivre mon évolution de jeune écrivain...
Avatar de l’utilisateur
Melania
Captain
Captain
 
Messages: 979
Inscription: Mar Nov 11, 2008 1:38 pm
Localisation: Oise

Messagede damshm » Ven Oct 16, 2009 2:51 pm

J'ai apprécié cette nouvelle. Si l'histoire n'a en elle même rien de transcendant à mon avis, la réflexion apportée et la forme de la narration sont vraiment intéressantes.

Selon moi, le message est, comme cité précédemment, une demande d'ouverture aux autres. Gregory est un peu l'ensemble des gens que nous croisons dans la rue, sans un regard ou une pensée. Ces gens qui ont leurs problèmes mais auxquels on ne pense pas, concentrés que nous sommes sur les notre. De plus, on remarque que MC a déjà travaillé sur cette réflexion dans "Le Mal", avec une partie du dialogue sur cet aspect du nombrilisme humain.

Nous sommes tournés vers nous et nos proches, naturellement, n'ayant pas assez à offrir pour l'humanité toute entière, mais il arrive que certaines personnes, n'ayant pas de proches assez proches pour penser à eux soient les seuls conscients de leur existence. Ce sont eux les Grégory Harville de notre monde. Nous les croisons, les voyons, entendons les bruits de leurs pas sur le sol, mais ne cherchons pas à en entendre plus.


Cette œuvre m'a vraiment bouleversée, car elle explicite cette part de nous que nous connaissons, mais que nous feignons d'ignorer, en utilisant le concept de fatalité pour la justifier.
Le modo ne flood pas, il anime !
Avatar de l’utilisateur
damshm
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 14007
Inscription: Mar Sep 29, 2009 6:28 am
Localisation: Région parisienne

Messagede Maya2010 » Dim Juin 06, 2010 9:20 pm

C'est vrai qu'une fois encore je suis en retard mais ça y est, j'ai lu cette nouvelle (qui a d'ailleurs eu droit à une p'tite dédicace ce matin).

Comme il a été dit précédemment, ce texte, que j'ai vraiment aimé, donne vraiment à réfléchir.
On ne peut pas sortir de l'histoire sans avoir été touché et sans se poser une multitude de questions.
Est-ce que moi aussi je suis capable d'ignorer les gens à ce point ? ...

Si certains ne l'ont pas encore lu (rassurez-moi, je n'étais pas la seule au moins ??), faites-le !! :D
Maya2010
Lieutenant
Lieutenant
 
Messages: 304
Inscription: Ven Mar 03, 2006 1:14 pm

Messagede natacha156 » Jeu Juin 10, 2010 6:59 pm

sommes-nous si aveugles...?

Je me suis posée cette question, une fois.
Faut-il que les choses nous arrive à nous pour se rendre compte de tout se qui nous entoure??
"J'aime mieux dire la vérité en mon langage rustique que mensonge en un langage théorique."
"S’il avait levé la tête, il aurait pu se douter de quelques changements de grande importance.
Car ce matin là, le soleil se coucha."
natacha156
Inspector
Inspector
 
Messages: 1006
Inscription: Mer Jan 09, 2008 8:59 am
Localisation: Nice

Messagede Maya2010 » Jeu Juin 10, 2010 7:24 pm

natacha156 a écrit:sommes-nous si aveugles...?

Je me suis posée cette question, une fois.
Faut-il que les choses nous arrive à nous pour se rendre compte de tout se qui nous entoure??


Malheureusement, je crois que oui.
Les gens sont de plus en plus individualistes et ne se sentent concernés par les problèmes que s'ils sont touchés personnellement.
Maya2010
Lieutenant
Lieutenant
 
Messages: 304
Inscription: Ven Mar 03, 2006 1:14 pm

Suivante

Retourner vers Les Nouvelles Chattamesques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron