et vous?

Modérateur: Les Modos

Messagede Eska » Jeu Mar 06, 2008 9:12 am

Sans prendre le parti du diable, il faut aussi en voir les raisons et la manière dont tout cela est arrivé....

Bon, je confonds peut-être aussi avec les cas de bébés enterrés dans le jardin...on a souvent à faire à une femme qui trompe son mari, du coup, elle se libère de ses sentiments en quelque sorte pour un plaisir purement physique, elle aime son mari mais désir son amant...et quand ce dernier la met enceinte, alors elle cherche par tous les moyens à protéger son couple et sa vie de famille (ou ce qui l'en reste car à ce stade :roll: ) donc le foetus en elle n'a plus la même signification que celui fait par amour pour fonder une famille...ici il devient un objet à expulser, une menace à supprimer...(car souvent un amant ne va pas s'encombrer d'un bébé et un mari ne va pas supporter une tromperie) donc elle a le choix entre garder l'enfant et finir seule, ou bien le rejeter et continuer comme si de rien n'était....

Bon, c'est une supposition, je ne dis pas que ça se passe toujours comme ça...après, il faut quand beaucoup de courage pour oser faire ça...il faut vraiment se détacher des valeurs de la vie pour se permettre d'accoucher d'un foetus et de l'enterrer ou de le bruler ou le congeler....

En fait, on pourrait presque y voir une recherche de liberté, continuer à vivre comme elle le fait, mais ce faisant, elle s'enferme elle-même....

Parfois c'est aussi la peur d'avoir à éduquer....on ne fait pas des enfants à la légère, il faut en avoir l'esprit.....mes meilleurs amis viennent d'avoir le leur, et je suis certain qu'il sera parfaitement bien éduqué, parce qu'ils ont la fibre parentale, d'autre ne l'ont pas ou en ont peur, surtout les femmes, car à ce stade, ce sont elles les plus concernées....

Enfin bon, y'a des centaines de milliers d'autres cas différents...
Avatar de l’utilisateur
Eska
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 4829
Inscription: Mar Mai 10, 2005 9:56 am
Localisation: 95

Messagede Sacha » Jeu Mar 06, 2008 9:33 am

C'est aussi le problème du déni de grossesse... Ne pas vouloir accepter une grossesse parce qu'on ne se sent pas mère. Certaines femmes à cause du déni, ne se rende compte que très tard qu'elles sont enceinte (parfois aussi incroyable que cela puisse paraitre, le jour même de l’accouchement !) :shock:
Alors là au déni se rajoute la culpabilité de ne pas avoir réalisé le fait qu'il y avait une grossesse en cours avant, et donc parfois un rejet de la maternité et même de l'enfant.
C'est très triste et malheureusement plus fréquent qu'on l'imagine. Les médias en parle quand ça arrive au grand jour à cause d'une découverte macabre. :cry:
Mais heureusement tous les dénis de grossesse n'amène pas au crime...
So long as men can breathe or eyes can see,
So long lives this and this gives life to thee.
- William Shakespeare -
Image
Avatar de l’utilisateur
Sacha
Sergeant
Sergeant
 
Messages: 216
Inscription: Mer Sep 27, 2006 7:13 pm
Localisation: Région parisienne

Messagede dreameuse » Ven Mar 07, 2008 9:32 am

C'est sûr qu'il y a plein de cas possible mais je ne comprends la femme qui tue son enfant alors qu'elle savait qu'elle était enceinte alors qu'aujourd'hui il y a l'IVG ou accoucher sous X si elle ne veut pas cette enfant.
Après comme la dis Sacha, certaines personnes ne se rendent pas compte qu'elles sont enceintes, et là c'est un peu plus difficile..
Enfin bon, je ne comprendrais jamais comment on peut tuer son enfant. Ces personnes devaient sûrement avoir une bonne raison que j'aimerai connaître :?
" Il n'y a pas de femmes moches, il n'y a que des femmes négligées. " Coco Chanel
Avatar de l’utilisateur
dreameuse
Chief of Department
Chief of Department
 
Messages: 2461
Inscription: Dim Juin 17, 2007 3:20 pm
Localisation: Dreamland

Messagede Eska » Ven Mar 07, 2008 10:29 am

L'IVG est une chose, mais 12 semaines, c'est court, certaine arrivent à le cacher, car c'est généralement à partir du 4e mois que le corps change plus rapidement, et puis certaines femmes veulent absolument cacher cette grossesse, et se avorter revient à se confier à des médecins, même s'ils ont le secret médical, ça ne suffit pas....

Et puis, rien ne peut prévoir la réaction d'une femme durant la grossesse, certaines ne l'acceptent pas, certaines ont peur de l'accouchement, certaines de la grossesse directement et le meilleur moyen de cacher cette peur est encore de croire que l'on attend pas un bébé, car la grossesse est aussi un acte que l'on fait remarquer, sur lequel on porte une attention particulière, on sacralise un peu cet événement jusqu'à la naissance du bébé...or, si la femme peut voir sa grossesse comme une maladie en évitant justement cette sacralisation...et au final, il y a accouchement naturel ou parfois sous X mais c'est pareil, le bébé devient maintenant l'objet à supprimer....

C'est tout un état d'esprit qui vient d'un rejet total de l'enfantement à ce moment-là...mais je pense que contrairement aux tueurs en série classiques, ici il s'agit plus de peur que de pulsions...

En tout cas, ça montre bien que même si les hommes restent une majorité dans ce domaine, les femmes ne sont pas en reste.... :roll:
Avatar de l’utilisateur
Eska
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 4829
Inscription: Mar Mai 10, 2005 9:56 am
Localisation: 95

Messagede LA BRAQUE » Ven Mar 07, 2008 10:32 am

Faudrait peut être pas tout mélanger quand même :roll:
Avatar de l’utilisateur
LA BRAQUE
Inspector
Inspector
 
Messages: 1578
Inscription: Sam Mai 27, 2006 9:08 pm
Localisation: Golfe du Morbihan

Messagede Eska » Ven Mar 07, 2008 10:34 am

Peux-tu en dire plus La Braque?
Avatar de l’utilisateur
Eska
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 4829
Inscription: Mar Mai 10, 2005 9:56 am
Localisation: 95

Messagede LA BRAQUE » Ven Mar 07, 2008 10:36 am

Je n'ai pas tout lu donc mille excuse si j'ai mal compris !
Je ne pense pas que l'on puisse comparer des tueurs en série et des femmes qui vivent mal leur grossesse et donc tue leur bébé :|
Avatar de l’utilisateur
LA BRAQUE
Inspector
Inspector
 
Messages: 1578
Inscription: Sam Mai 27, 2006 9:08 pm
Localisation: Golfe du Morbihan

Messagede Eska » Ven Mar 07, 2008 11:54 am

L'acte est le même, les pulsions sont différentes.... Mais entre un homme qui tue une vingtaine de personnes et une femme qui enterre ses trois bébés dans le jardin, perso je n'y vois pas une différence énorme...

Cela dit, l'avortement est une chose à part, car encore mal définie...

Et puis le sujet concerne nos capacités à "ôter la vie à quelqu'un" :wink:
Avatar de l’utilisateur
Eska
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 4829
Inscription: Mar Mai 10, 2005 9:56 am
Localisation: 95

Messagede LA BRAQUE » Ven Mar 07, 2008 11:57 am

Soit :wink:
Avatar de l’utilisateur
LA BRAQUE
Inspector
Inspector
 
Messages: 1578
Inscription: Sam Mai 27, 2006 9:08 pm
Localisation: Golfe du Morbihan

Messagede Haoua » Ven Mar 07, 2008 2:34 pm

Nico_SK a écrit:L'acte est le même, les pulsions sont différentes.... Mais entre un homme qui tue une vingtaine de personnes et une femme qui enterre ses trois bébés dans le jardin, perso je n'y vois pas une différence énorme...

Cela dit, l'avortement est une chose à part, car encore mal définie...


Alors, je n'ai lu qu'en diagonale, mais je me permets quand même de réagir sur certains points:

L'avortement c'est une décision médicale, et on y a recourt dans des situation de souffrances et de détresse physiques, psychiques et sociales...
Ce qui fait que même si le délai de 12 semaines est dépassé de quelques jours, l'IVG est théoriquement impossible, mais le médecin peut prendre la décision, en accord avec la mère de pratiquer quand même l'IVG, si il constate que la mère ne sera pas capable d'en assumer la grossesse ou même que cette grossesse représente un danger pour l'équilibre de la maman (on protège en priorité les "vivants").
Je ne dis pas que c'est bien ou mal, mais que parfois ça peut être nécessaire...

Euuuh je ne sais pas si on peut parler de pulsions pour les meurtres de nouveau-nés... dans la pupart des cas (cas étudiés j'entends), c'est dû à une maladie qui s'appelle les TPM (troubles de la personnalité multiples): la mère projette quelque chose sur son enfant, ce n'est plus son enfant, il représente autre chose, le plus souvent un aspect de la mère elle-même qu'elle a renié et qui se présente devant elle avec toute l'intensité de l'arrivée d'une nouvelle vie... C'est-à-dire qu'à aucun moment, elle n'a conscience de tuer "son" enfant, mais plutôt de lutter contre un mal intérieur, et le retour à la réalité des choses se fait plus tard...

Attention je ne dis pas que c'est excusable par la maladie, un infanticide (et plus généraement un meurtre) reste quelque chose d'horrible...
« Le merveilleux, c’est que par moment, le monde soit compréhensible, qu’il y ait la possibilité d’un accord, d’une résonance entre notre intelligence, nos sentiments et le cosmos, comme s’ils étaient animés d’une même conscience »
Einstein.
Avatar de l’utilisateur
Haoua
Captain
Captain
 
Messages: 780
Inscription: Mar Juin 27, 2006 8:50 pm

Messagede Eska » Ven Mar 07, 2008 2:40 pm

C'est bien d'avoir un point de vue médicale là-dessus :D merci Haoua :wink:

Quand je disais que l'avortement n'était pas encore très bien défini, c'est au niveau éthique....on considère la naissance le jour de l'accouchement, alors que l'embryon/foetus vie déjà dans le ventre de sa mère...et c'est cette période de gestation qui pose problème : l'avortement est-il un meurtre ou non? Le foetus est-il un être vivant? Questions difficiles sur lesquelles s'opposent souvent les religions (mais là on sortirait du cadre) :roll:

Attention je ne dis pas que c'est bien ou mal, je dis juste que pour le moment ça porte à débat...
Avatar de l’utilisateur
Eska
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 4829
Inscription: Mar Mai 10, 2005 9:56 am
Localisation: 95

Messagede dreameuse » Sam Mar 08, 2008 2:44 pm

Haoua a écrit:Euuuh je ne sais pas si on peut parler de pulsions pour les meurtres de nouveau-nés... dans la pupart des cas (cas étudiés j'entends), c'est dû à une maladie qui s'appelle les TPM (troubles de la personnalité multiples): la mère projette quelque chose sur son enfant, ce n'est plus son enfant, il représente autre chose, le plus souvent un aspect de la mère elle-même qu'elle a renié et qui se présente devant elle avec toute l'intensité de l'arrivée d'une nouvelle vie... C'est-à-dire qu'à aucun moment, elle n'a conscience de tuer "son" enfant, mais plutôt de lutter contre un mal intérieur, et le retour à la réalité des choses se fait plus tard...

J'y aurais jamais pensé ! Merci Haoua :D
Moi l'IVG je ne suis pas contre, mais à condition de ne pas en abuser mais bon c'est du flood alors j'me tais :mrgreen:
" Il n'y a pas de femmes moches, il n'y a que des femmes négligées. " Coco Chanel
Avatar de l’utilisateur
dreameuse
Chief of Department
Chief of Department
 
Messages: 2461
Inscription: Dim Juin 17, 2007 3:20 pm
Localisation: Dreamland

Messagede Reaper » Ven Mai 16, 2008 6:33 am

je l'ai fait et je ne m'étendrais pas sur la question si vous me le permettez.
La vie est courte, l'art est long, l'occasion fugace, l'expérience trompeuse et le jugement difficile.
Hippocrate
Avatar de l’utilisateur
Reaper
Officer
Officer
 
Messages: 15
Inscription: Mer Mai 14, 2008 12:32 pm
Localisation: france

Messagede Liloute » Ven Mai 16, 2008 3:05 pm

Haoua a écrit:Euuuh je ne sais pas si on peut parler de pulsions pour les meurtres de nouveau-nés... dans la pupart des cas (cas étudiés j'entends), c'est dû à une maladie qui s'appelle les TPM (troubles de la personnalité multiples): la mère projette quelque chose sur son enfant, ce n'est plus son enfant, il représente autre chose, le plus souvent un aspect de la mère elle-même qu'elle a renié et qui se présente devant elle avec toute l'intensité de l'arrivée d'une nouvelle vie... C'est-à-dire qu'à aucun moment, elle n'a conscience de tuer "son" enfant, mais plutôt de lutter contre un mal intérieur, et le retour à la réalité des choses se fait plus tard...


Je reprends ta citation dreameuse parce que je ne savais pas ça. Mais n'est-ce pas un moyen un peu facile de déculpabiliser ces mères que de dire qu'elles voient en leur enfant le "mal" ? Ce n'est qu'une question.

Pour répondre tout simplement à la question de départ, je ne pense pas que je serais capable de tuer quelqu'un volontairement, déjà parce que je suis une vraie trouillarde mais en plus j'ai une conscience immense, qui prend une place gigantesque dans ma vie ! :roll: Si je tuais quelqu'un, je sais que je ne pourrais plus vivre, je me dégouteraio et je finirai par me suicider. Comme ça au moins je ne recommencerai plus ! :mrgreen:
Le courage consiste à choisir le moindre mal, si affreux qu'il soit encore.

Stendhal
Je suis tyrannique, j'assume.
Avatar de l’utilisateur
Liloute
Sergeant
Sergeant
 
Messages: 68
Inscription: Jeu Mai 01, 2008 8:41 pm
Localisation: Rouen

Messagede Eska » Ven Mai 16, 2008 4:05 pm

Je ne pense pas que Haoua cherche à les déculpabiliser.... "tous les goûts sont dans la nature" les chinois dépècent vivant des chiens, nous on joue à la baballe avec et on les traite comme un membre de la famille... chacun voit les choses à sa façon....

Ah la conscience...je m'en passerai bien de celle-là de temps en temps....

Tiens, une petite citation que j'aime bien : "Il est écrit Tu ne tueras point dans la Bible....mais j'ai pas lu la Bible :roll: "
Avatar de l’utilisateur
Eska
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 4829
Inscription: Mar Mai 10, 2005 9:56 am
Localisation: 95

PrécédenteSuivante

Retourner vers LA TRILOGIE DU MAL

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité