Les Tueurs en série

Modérateur: Les Modos

Messagede Bubastis » Ven Déc 15, 2006 11:05 am

Tu parles de buts Renji, mais moi je parlerai plutôt de besoins, un besoin irrépressible lié à  un trouble du comportement, comme ces gens qui souffre d'un TOC (Trouble Obsessionnel Compulsif) et qui doivent faire des choses à  répétition pour se sentir bien ou rassurés...

Je pense que les tueurs en série souffrent d'une forme aggravée de TOC, c'est pour ça que quand tu parles de plaisir, je ne suis pas sûr qu'il s'agisse bien de cela, je parlerai plutôt de soulagement d'avoir répondu à  une pulsion incontrôlable, ils sont souvent dépressifs, maniaques, craintifs et la liste est longue.

Il n'y a pas de profil psy type pour un tueur en série, ni de gènes :roll: , c'est un déclic, qui peut être de n'importe quel ordre, qui les a fait basculer, et la décharge d'adrénaline et d'endorphine provoquée par le passage à  l'acte est telle qu'elle est comparable à  un shoute de drogue comme le crack, effet instantané, mais surtout dépendance toute aussi immédiate...

Et oui, comme Lucas, je pense que la personne qui résiste à  ses pulsions est plus courageuse et volontaire que celle qui y cède! Et pour reprendre ce que tu dis je ne pense pas qu'on puisse avoir "l'envie" de tuer pour le plaisir, on aura juste le "besoin", comme dans leur cas, de répondre à  une pulsion, et la, ben il faut se faire soigner :wink:

Moi aussi je suis plutôt Gaà¯a que Dieu, toute chose naît et meurt, mais pas par la main d'autrui, dans le règne animal, l'homme est le seul à  avoir pour prédateur... lui même :shock:, ce qui tend à  prouver que certains membres de notre espèce ont des soucis psychologiques, et je ne parle pas forcément des tueurs, nos politiciens sont de la partie aussi :mrgreen:

et pour Doe and co, oui je suis plutôt sûr, à  une ou deux exceptions près...
Un chat ne voit pas quelle raison il aurait d'obéir à  un autre animal, fût-il sur deux pattes.
Avatar de l’utilisateur
Bubastis
Captain
Captain
 
Messages: 650
Inscription: Lun Nov 07, 2005 2:38 pm
Localisation: R'lyeh

Messagede lucas0008 » Ven Déc 15, 2006 12:12 pm

Je ne reprendrai pas ce que dit Buba. J'suis pleinement d'accord.

Mais je tiens à  te répondre sur un autre point renji... Tu es fasciné par le meurtre, par la noirceur de l'âme humaine. Va donc la voir de plus près et tu apprendras peut-être à  parler de choses que tu connais. Tu apprendras peut-être la valeur d'une vie humaine.

Moi j'y suis allée..... voyager dans le monde de la barbarie humaine, dans le monde de la noirceur humaine.
En 4 ans d'humanitaire, j'ai eu l'occasion de voir agoniser plus d'une personne. As-tu déjà  eu le regard d'un homme, d'une femme, d'un enfant en train d'agoniser, planté dans tes yeux, Reiji ? Des êtres humains tellement terrorisés que le seul mode d'expression qui leur reste est leur regard. Un regard de terreur, d'incommensurable incompréhension, d'une si intense tristesse, d'un tel désespoir, d'une si grande souffrance... Un regard impossible à  lâcher. Car le seul lien qui les rattache à  la vie est ton regard.

As-tu déjà  eu la certitude, au plus profond de ton être, que tu allais mourir ? Savoir au plus profond de toi que jamais, jamais tu ne reverrais les gens que tu aimes, les endroits que tu as aimé dans ta vie ? voilà , c'est fini...
Est-ce que tu as déjà  éprouvé ça et si oui, as-tu relevé la tête, pour te battre ? Parce que c'est ça le courage.
Je ne pense pas que tu aies vécu cela. Moi, je ne dois ma vie qu'à  un jeune camerounais de 18 ans, qui essayait de rejoindre son pays.

Si tu avais vécu de telles choses, tu aurais conscience de la valeur d'une vie humaine. De sa fragilité, de sa beauté.... de l'importance de la préserver.

Oui, tu es le fruit d'une société occidentale qui banalise le meurtre à  l'extrême mais aussi d'une société qui voit le meurtre sous couvert d'une belle couverture illustrée, à  travers l'écran d'un téléviseur.
Tu n'as jamais vu un ami, un frère mourir à  tes côtés.
Alors si tu es si fascinée, va visiter un peu notre planète, tu y trouveras des endroits où la noirceur de l'âme humaine s'y exprime pleinement, loin de toute considération d'ordre moral ou religieux.

Et peut-être en reviendras-tu changée. Peut-être sauras-tu ce qu'est un choix, ce qu'est le courage, la volonté, l'amour, la folie et l'inconscience.
Avatar de l’utilisateur
lucas0008
Lieutenant
Lieutenant
 
Messages: 437
Inscription: Jeu Oct 19, 2006 8:44 pm

Messagede Renji_666 » Sam Déc 16, 2006 2:49 am

Quand je parle de profil type, c'est les points communs entre les différents tueurs revélés, je suppose, dans leur enfance. Enfance difficile, l'attirance pour le feu, la torture des animaux, le fait d'uriner dans son lit, la fascination pour les forces de l'ordre, l'auto-mutilation, l'absence de sentiments, etc...

Quant à  l'envie de tuer pour le plaisir, je ne dirais pas que c'est un besoin, juste une curiosité. Aprés tout, personne ne sait jamais demander quel effet, quel sentiment on pouvait ressentir en tuant quelqu'un ?
J'ai lu un livre ya pas longtemps. Dedans ya un jeune homme qui enterre son voisin, un petit garçon. Il l'enterre vivant... juste parce qu'il veut savoir quel effet sa fesait d'imhumer quelqu'un qu'on aime... C'est juste du plaisir et de la curiosité.

Je pense que les personnes qui tuent par plaisir sont des personnes qui veulent mourir, mais qui n'ont pas le courage de se tuer. Donc en effet, c'est souvent des gens "dépressifs, maniaques, craintifs".

lucas0008 a écrit:Moi j'y suis allée..... voyager dans le monde de la barbarie humaine, dans le monde de la noirceur humaine.

Non, je n'ai jamais vu ce genre de regard... bientôt peut-être... Cependant je ne lis que de la pitié, pas de noirceur.

lucas0008 a écrit:As-tu déjà  eu la certitude, au plus profond de ton être, que tu allais mourir ? Savoir au plus profond de toi que jamais, jamais tu ne reverrais les gens que tu aimes, les endroits que tu as aimé dans ta vie ? voilà , c'est fini...

Oui, et alors ?? Tous les jours quand je me regarde mon miroir... Et aprés, sa change koi ? Toute chose a une fin. Et pour pouvoir vivre, il faut accepter de mourir. Quand, où, comment ? Tout ça, ce ne sont que des rêves. Vous êtes vous déjà  demander pourquoi vous existiez ?

J'ai déjà  vécu la mort d'un ami.... et ? Qu'est-ce que j'aurais pu y changer ??? Rien.
Ce genre d'expérience t'a peut-être changé, te montrant à  quel point la vie est précieuse. Moi, je n'ai vu que sa vie éphémère partir d'un simple claquement doigt parce que quelqu'un en a décidé ainsi.
Alors non, visiter le monde ne changerai guère ma façon de voir les choses.
"La Beauté passe avant le Génie" Nikola Tesla
Avatar de l’utilisateur
Renji_666
Lieutenant
Lieutenant
 
Messages: 356
Inscription: Lun Mai 29, 2006 11:33 pm
Localisation: Quelque part dans mes ténèbres...

Messagede lucas0008 » Sam Déc 16, 2006 9:51 am

Je trouve ton propos sur les tueurs en série un peu paradoxal. Tu sembles penser que leur motivation est juste, qu'ils ont plus de "courage" et de "volonté" que les autres etc....

Et là , tu dis qu'il existe un profil type du tueur en série avec un certain nombre de points en commun... Ces points communs te semblent-ils vraiment être les manifestations d'un esprit sain ? N'es-tu donc pas capable de comprendre que ces points communs témoignent d'une folie, d'un déséquilibre psychologique ?
Tu dis ensuite que ce sont des personnes qui n'ont pas le courage de se tuer, qu'il s'agit de dépressifs, de maniaques, de craintifs.... Alors, agissent-ils par lâcheté ou par courage ? J'avoue ne plus te suivre....

Après, je pense qu"entre la curiosité de se demander quel effet cela fait de tuer et le passage à  l'acte, il y a un véritable gouffre....
:roll: Et précisément, le fait de passer à  l'acte témoigne d'une folie ou d'une inconscience certaine. Le tueur a cédé à  ses TOC, comme dirait buba. Un besoin irrépressible lui a fait franchir la barrière. Pour moi, il s'agit donc bel et bien d'un besoin et non pas d'une curiosité.

Pour le bouquin dont tu parles, je ne peux que te conseiller de bien faire la différence entre la réalité et la fiction. Et là , encore, si le personnage passe à  l'acte, il ne s'agit plus de plaisir ou de curiosité.
J'espère que tu peux ouvrir les yeux sur la dégénerescence de son acte. Enterrer un petit garçon vivant ? Faut pas être un malade pour faire ça ?
Faut pas avoir un énorme problème psychiatrique ?

.........................................................................................................
................

Sur le reste, tu n'as jamais vu ce genre de regard, cela est une chose certaine. Quand tu dis "bientôt peut-être", tu le dis avec envie ???
En tout cas, tu n'y lirais pas de pitié dans ces regards mais une intense souffrance, une totale incompréhension. Si tu avais vu ce genre de regard, tu comprendrais que la noirceur n'est pas dans le regard des victimes, Parfois elle n'est même plus réellement dans le regard des assassins... La noirceur de l'âme humaine, l'âme du mal, elle est tout autour. Elle est quasiment palpable. Elle tente de s'insinuer en toi et de te transformer en un être de rage, de fureur, de vengeance et de sang.....Et c'est là  qu'il faut lutter.

EDIT : lutter pour quoi ? Pour rester un être humain tout simplement et ne pas se transformer en bête. Car l'être humain se distingue des autres espèces justement grâce à  sa capacité de différencier le bien du mal, à  sa capacité de choix, à  sa capacité d'avoir une morale.

Tu as eu la certitude de mourir en regardant ton miroir ??? Je ne pense pas que nous parlions de la même chose.....
Pour moi ça, ça relève disons d'une tendance dépressive mais ça n'a rien à  voir avec ce que je voulais exprimer. Donc je ne doute plus qu'effectivement tu parles de choses que tu ne connais pas.

Tu as vécu la mort d'un ami ? Au regard de ta remarque précédente, je ne pense pas qu'il soit mort en étant éventré devant toi par un homme habité par la fureur.... Tu n'as certainement pas ressenti cette colère, cette impuissance, ce désespoir....

Oui je me suis déjà  demandé pourquoi j'existe, je me suis déjà  demandé plein de choses..... J'ai compris qu'avant de se masturber l'esprit sur des idées de mort, fallait juste.....apprendre à  vivre.... apprendre vraiment ce qu'est la vie.... Qu'avant de détruire..... ben fallait construire.....car oui, la vie est éphémère.

........................................................................................................
......................

A te lire, j'éprouve une grande difficulté à  comprendre comment tu peux te présenter comme une "fan de joshua brolin". De toute évidence, tu ne comprends ni ce que vit le personnage, ni son ressenti, ni son combat. Toutes ces éléments qui FONT joshua Brolin.

.............................................................................................................

Et ça, ça ne t'est pas adressé. Mais Maxime, ne penses-tu pas qu'il serait bon que tu interviennes sur le forum aussi sur ce genre de sujet ??

EDIT : Et là , je m'adresse à  tous les auteurs de polars et de thrillers qui passent sur ce forum. Même si le propos vous paraît surfait et réducteur, ne pensez-vous pas que vous avez une vraie responsabilité à  assumer ? Ne serait-ce que celle de réagir à  de tels propos, provenant de personnes qui vous lisent et qui se construisent sur la base de ces lectures, qui en viennent à  confondre plaisir, curiosité et folie malsaine ?
Avatar de l’utilisateur
lucas0008
Lieutenant
Lieutenant
 
Messages: 437
Inscription: Jeu Oct 19, 2006 8:44 pm

Messagede lucas0008 » Sam Déc 16, 2006 1:35 pm

Juste deux trois extraits de paroles d'une chanson :

"On reste sérieux quand on parle à  notre public
Pour qu'il n'idolâtre aucun MC (:lol:)
Chacun de nous est magique
Personne ne m'impressionne mais chacun de nous est unique
Combien le réalisent ? Combien meurent trop vite ?"

"Les gens meurent dans la rue, personne pour les relever
La mort est une réalité et chez moi on essaye de l'éviter"

"C'est pas sûr qu'on s'réincarne donc j'dois profiter de ma vie
C'est pas sûr que tu te réincarnes donc tu dois profiter de ta vie
Je calcule ni le chômage, ni les élus, ni le RMI
La survie se passe au quotidien et demain c'est aujourd'hui
Et chaque minute que je vis est une minute que j'apprécie
Peu de gens vont comprendre pourtant beaucoup sont concernés
Beaucoup ont les yeux cernés
à‰garés, faut s'accrocher !
Je le sais, toi-même tu sais..."
Avatar de l’utilisateur
lucas0008
Lieutenant
Lieutenant
 
Messages: 437
Inscription: Jeu Oct 19, 2006 8:44 pm

Messagede Aloha » Sam Déc 16, 2006 7:03 pm

En général, je ne prends pas part à  un "sujet" comme celui-ci...je suis modératrice et mon "boulot" est de veiller au bon fonctionnement de ce forum.

J'ai longuement hésité à  venir mettre mon avis mais ce sujet est trop délicat et tes propos assez choquant que pour ne pas réagir.

Je mets donc 2 minutes mon "titre" de modératrice de côté pour te faire part de mon avis personnel.

Je me demande si tu joues avec les Limbistes et les gens qui t'entourent en te faisant passer pour qqu'un de noir, pour te rendre intéressante un peu comme les femmes atteintes du syndrome de Meadow. Un besoin constant de reconnaissance et d'attention.

Il est clair qu'on est tous un peu « fasciné » par les tueurs en série…C'est l'incompréhension qui peut motiver cette curiosité malsaine…

Mais delà  à  vouloir tester, comprendre ou ressentir le besoin de tuer…là  je ne te suis pas.

La mort est effectivement irréductible. On doit tous passer par-là  et on ne peut rien y changer…Mais on peut espérer qu'elle vienne le plus tard possible dans les meilleures conditions possibles.

Je ne peux pas imaginer qu'on puisse tuer juste pour savoir ce que ça fait…Pour moi cette pensée est minable et déséquilibrée.

Tu parles (ou devrais-je plutôt dire, tu écris) comme qqu'un qui a les idées étroites. Tu as peut-être l'impression d'avoir vécu…mais je doute que du haut de tes 23 ans tu saches réellement ce que c'est que la noirceur de l'âme… Tu sembles (et je dis bien semble car je ne te connais pas) vivre à  travers une fenêtre étroite ouverte sur le monde et cette fenêtre n'est hélas faite que de fiction…

« Avoir un but, c'est bien ce qui fait avancer le monde, non? Seulement leurs buts vont à  l'encontre des principes moraux de notre époque. C'est triste... comme époque... »
faut que tu m'expliques là â€¦tu veux dire que la société qui condamne les meurtriers, ces êtres abjectes qui n'ont aucun respect pour la vie, devrait plutôt les récompenser de vivre pleinement leur folie ???

« Sentir la domination que l'on peut exercer sur quelqu'un ?? Un droit de vie ou de mort sur une vie autre que la sienne ?? »
Pour toi dominer c'est écraser, c'est avoir le droit de décider qui vit ou qui meurt ??? C'est bizarre mais pour moi c'est les gens frustrés qui parlent comme ça…Des gens qui sont dépassés par la vie et qui n'arrivent à  rien accomplir…alors plutôt que d'essayer de construire, ils prennent le chemin le plus simple détruire…Frustration et jalousie, voilà  une motivation…

« Mais ce qui m'intéresse vraiment, ma fascination réelle n'est pas le meurtre, ni même les tueurs...Seulement une passion pour la noirceur de l'âme humaine »
Quand je lis cette phrase, ça me fait penser à  une gamine de 12 – 13 ans qui se chercherait une personnalité…(…vient rejoindre le côté obscur…) Encore une qui a trop regardé star wars…

Enfin tout ça pour te dire que si tu cherchais à  te faire remarquer c'est réussi, si ce n'est pas le cas je pense que tu aurais besoin d'un bon psy et peut-être de faire la connaissance de victimes de cette noirceur de l'Homme qui t'attire tellement…

Eteins la tv, ferme tes livres, sors de chez toi, sors de ton monde et ouvre les yeux…
«J’ai toujours aimé le désert. On s’assoit sur une dune de sable. On ne voit rien. On n’entend rien. Et cependant quelque chose rayonne en silence…»
Antoine de Saint-Exupéry
Avatar de l’utilisateur
Aloha
Modératrice
Modératrice
 
Messages: 7879
Inscription: Ven Mai 06, 2005 5:12 pm
Localisation: No man's land

Messagede Nessie » Sam Déc 16, 2006 7:28 pm

Je crois que Lucas, Buba et Aloha ont tout dit. Pourquoi viens-tu poster ce genre de choses sur ce forum ? Est-ce que tu penses que nous sommes tous en admiration devant les actes des tueurs en série parce que nous aimons les polars ? J'ai du mal à  croire à  ta sincérité, je me demande vraiment si tu ne cherches pas simplement la polémique.

Oui on a sans doute tous un côté noir. Plus que les autres parce que nous aimons les histoires de tueurs ? Je ne sais pas. Peut-être que nous aimons ces livres parce qu'ils nous rappellent que nous avons de la chance d'être en vie, de pouvoir profiter de ce que certains n'auront pas la chance d'avoir parce qu'ils ont eu la malchance un jour de croiser un déséquilibré profond.

Si tu cherchais à  choquer, c'est réussi. Si pas, commence par regarder autour de toi, il y a sûrement des personnes que tu ne veux pas voir disparaître et qui valent la peine. Tu verras peut-être que la vie est toujours trop courte, et que personne n'a le droit de mettre fin à  celle d'un autre. Et si tu n'arrives pas à  voir ça, il est temps que tu te fasses aider.
Avatar de l’utilisateur
Nessie
Modératrice
Modératrice
 
Messages: 17212
Inscription: Ven Juin 16, 2006 6:48 pm
Localisation: dans mon loch

Messagede lucas0008 » Dim Déc 17, 2006 1:36 am

*immense soupir de soulagement*

Merci Aloha, merci nessie de ce que vous venez de dire.
Merci..... Je pense que Renji a besoin de réaliser que les membres du forum sont solidaires (enfin je l'espère) autour de cette opinion. De se rendre compte que les autres membres du forum ne cautionnent pas ses dires par leur silence. De voir que buba et moi ne sommes pas que 2 à  être en désaccord avec ce qu'elle écrit.
:amour:
Avatar de l’utilisateur
lucas0008
Lieutenant
Lieutenant
 
Messages: 437
Inscription: Jeu Oct 19, 2006 8:44 pm

Messagede Renji_666 » Dim Déc 17, 2006 3:53 am

Non, non, je ne pense pas que leur motivation puisse trouver une justification. Le courage et la volonté, je les voyais sur le fait de finalement passer à  l'acte.... mais au vu de ses derniers jours, j'avoue qu'il faut beaucoup de volonté pour ne pas passer à  l'acte.

Comme j'ai écris, j'ai quelques points communs avec ce kon peut appelé le "profil-type" alors non, je doute de pouvoir en comprendre le danger.

Il est vrai que je ne suis pas assez précise dans mes propos.
Pour moi, ils existent plusieurs de catégories de tueurs. Je suis d'accord sur le fait que certains ont un "besoin irrépressible" de tuer, d'autres ont des motivations. Mais que pensez vous de Gacy qui demandait à  ses victimes "Qu'est ce que tu ressens alors que tu sais que tu vas mourir ??" N'y a t-il pas une forme de curiosité, de plaisir dans sa question ?

Pour la lacheté et le courage, oui, j'avoue je m'embrouille moi-même. Je pense qu'il faut voir ça par cas particulier.

Pourquoi une folie ? Je pense que si c'était dû à  la folie réele, ce genre de types avec un bon avocat serait en liberté. Il suffirait de jouer sur le fait qu'ils ne savait pas se kil fesait, et la promesse d'aller voir un psy. C'est justement parce que ces hommes savaient exactement ce qu'ils fesaient, ils étaient loin d'être fous.... pour la plupart, je pense.
Et puis, pour tuer un être humain, lui mettre une balle dans la tête, sa suffit non ? Alors pourquoi s'acharner (Je pense à  Jack, en particulier) ?

Ok, passons le meurtre. Jamais aucun d'entre vous n'a donné un coup de poing dans un mur pour se défouler ? Pour un tueur en série, c'est juste pousser à  l'extréme.

Je fais la différence entre la réailté et la fiction. Mais je ne juge pas son acte qu'il soit réelle ou pas. Ce cas est imaginaire certes mais je ne connaissais personne qui ai essayé. Ce qui m'intéressait dans son cas, c'était sa psychologie. Certes c'est iréelle mais aucun ne sait si ce cas n'est pas réelle ? Si quelque part sur terre, personne n'a cédé à  désir de savoir ? De plus même si ce n'est qu'un livre, c'est tout de même sorti de l'esprit d'un homme. Même si cet homme n'est qu'un auteur, il a pensé l'action et la psychologie.... même poussé à  l'extrème.
L'homme du livre fait la différence entre le bien et le mal. Il sait que tuer, c'est mal. C'est entré dans sa moral. Pourtant il ne peut s'empécher de se demander se qu'il pourrait ressentir si... et il finit par passer à  l'acte. Et quand on lui a demandé pourquoi, il a répondu "je voulais le faire, c'est tout."

"Car l'être humain se distingue des autres espèces", mon problème se pose sans doute là . Je m'embrouillais souvent avec mon prof de philo à  ce sujet. Pourquoi l'être humain se distinguerait-il ? Aprés tout, il vit, il meurt comme tout animal. Selon moi, n'importe quel animal fait la différence entre le bien et le mal... et est capable de faire des choix... La morale, c'est autre chose. Un chien ne sait-il pas quand il a fait une bétise ? Même mon hamster le savait.

Quand je dis que j'ai la certitude de mourir en regardant mon miroir le matin, je veux dire que, bien sûr, je sais qu'un jour je mourrais, jsui pas immortelle, et ce jour pourrait être aujourd'hui. Je pense qu'on vit tous avec cette pensée mais elle est au fond de nous, au fond de notre conscience. Si jamais elle devait ressortir, elle entraînerait sûrement la folie.

Si tu veux parler du moment de ma vie où je me suis dit "je dois mourir et c'est maintenant"... Tu as relevé la tête et vu à  quel point la vie était précieuse. J'ai relevé la tête et j'ai juste vu l'inverse... à  quel point il était facile de mourir.

Pour mon ami, j'ai ressenti de la colère et de l'impuissance... mais que faire... tuer la personne qui l'a tuer ??? Je doute que se soit la solution... Peut-être un soulagement au plus.

Pour les gens qui m'entourent, je suis quelqu'un de trés gai et de trés ouvert.... bien sûr, on a jamais parler de tueur en série. :D

Aloha, tu sais, il suffit d'une journée pour vivre le moment le plus important de sa vie. Alors 23 ans ou 30 ans ne change rien.
Oui, je trouve triste une époque où l'on juge les gens sans les comprendre....

Maintenant, je voudrais savoir. Exemple purement fictif, je précise. Imaginons demain un scientifique créé une machine à  remonter le temps. Vous l'utilisez et remonter dans l'adolescence d'Hitler. Vous finissez par le croiser. Qui le tuerais ? Vous devenez ainsi un meurtrier capable de tuer de sang froid mais vous sauvez des milliers de vies. Maintenant je voudrais savoir, qui le tue ?

Autre question: Selon vous, quelle est la façon la plus horrible de tuer un homme ?

Pourquoi je viens posté ce genre de choses ??? J'ai juste donner mon avis. Ce n'est pas ce que l'on ai sensé faire ? Il vous a choqué, j'en suis désolé, c'était franchement pas mon but. Et je ne joue pas... inutile.

C'est beau, la solidarité. Encore une question, en ouvrant un sujet comme celui-là , vous vous attendiez à  quoi ? Que tout le monde disent c'est des fous... tuer, c'est mal ???

Ps: Je ne me suis pas construis sur ses lectures. Même si je dois avoué que niveau psychologie, c'est balaise.
"La Beauté passe avant le Génie" Nikola Tesla
Avatar de l’utilisateur
Renji_666
Lieutenant
Lieutenant
 
Messages: 356
Inscription: Lun Mai 29, 2006 11:33 pm
Localisation: Quelque part dans mes ténèbres...

Messagede Bubastis » Dim Déc 17, 2006 10:47 am

No comment!

aux vues des réactions je me rassure en me disant que les gens savent faire la part des choses. Je salue ton envie de comprendre ces "parasites", moi je n'ai pas envie de savoir pourquoi un père bat ses enfants, ou qu'un autre viole sa petite fille... ou bien encore qu'un autre tue pour ceci ou cela, ce sont des actes odieux, je dis bien des actes, des faits, des choses irreversibles... et tu voudrais les comprendre???
Je serai peut être un peu extrème en disant que la seule chose qu'ils méritent c'est un jugement et la taule à  vie, et je te rassure la justice est quand même, et malgré tous ses dysfonctionnements, bien faite et même si il est fou, un tueur ne sera jamais remis en liberté, il finira ses jours en HP sous cachetons...

Je te souhaite simplement de ne jamais croiser ce genre de personne...
Un chat ne voit pas quelle raison il aurait d'obéir à  un autre animal, fût-il sur deux pattes.
Avatar de l’utilisateur
Bubastis
Captain
Captain
 
Messages: 650
Inscription: Lun Nov 07, 2005 2:38 pm
Localisation: R'lyeh

Messagede Lazie » Dim Déc 17, 2006 11:11 am

lucas0008 a écrit:EDIT : Et là , je m'adresse à  tous les auteurs de polars et de thrillers qui passent sur ce forum. Même si le propos vous paraît surfait et réducteur, ne pensez-vous pas que vous avez une vraie responsabilité à  assumer ? Ne serait-ce que celle de réagir à  de tels propos, provenant de personnes qui vous lisent et qui se construisent sur la base de ces lectures, qui en viennent à  confondre plaisir, curiosité et folie malsaine ?


Je vais mettre aussi mon titre de modératrice au placard pour répondre à  cela, et enfiler celui de "presque écrivain". Je ne parle absolument pas pour tous les écrivains, seulement moi. Quand j'écris un roman où un de mes personnages est un serial-killer, un tueur ou bien psychologiquement dangereux, ce n'est pas pour suivre une mode, parce que je sais que ça va plaire au public, c'est pour effectuer une catharsis, pour évacuer le mal et la violence que je rencontre chaque jour, autant chez les autres que chez moi ... Même s'il m'arrive de m'investir à  fond dans mon personnage, je ne cautionne absolument pas ce genre de comportement, car ils me répugnent ( je ne vais pas repartir sur les analyses que vous tous avez faites ). Cependant, je ne pense pas avoir à  assumer de responsabilité vis à  vis du public que j'aurais peut-être un jour. Je ne suis pas responsable de la fragilité psychologique de certains lecteurs, car moi aussi j'ai été une lectrice fragile et mes lectures m'ont fait réfléchir et mûrir. J'ai connu des personnes qui idôlatraient systématiquement les "méchants" de la fiction. Faut-il pour autant arrêter d'écrire des fictions ? Je ne pourrais pas arrêter de décrire des personnages perturbés, car j'en ressent le besoin pour me sentir mieux, et je ne pourrais pas empêcher des lecteurs de ressentir de la sympathie pour eux ! Donc je ne suis pas d'accord pour blâmer les écrivains de la fascination pour le mal qu'ils peuvent engendrer sur les autres. Maintenant, nous ne sommes peut-être pas tous d'accord, peut-être que Maxime et ses confrères ont un autre avis.
Lazie
Department of Defense
Department of Defense
 
Messages: 9709
Inscription: Ven Mai 06, 2005 5:59 pm

Messagede Floxichou » Dim Déc 17, 2006 3:11 pm

ça fait un petit moment que je voulais lire ces dérnières pages. j'ai un peu manqué de temps, mais maintenant, c'est bon, je les ai lues, et je suis... surpris, par les propos de renji.

Ok, passons le meurtre. Jamais aucun d'entre vous n'a donné un coup de poing dans un mur pour se défouler ? Pour un tueur en série, c'est juste pousser à  l'extréme.


je trouve bizarre ce que tu dis, tes propos, ton avis est très différent d'un post à  l'autre...

tout d'abord, tu nous dis que le tueur tue à  cause d'une envie, de savoir juste ce que cela fait.

là  tu nous dis que, enfaite, c'est juste "une envie de se défouler". un peu comme un acte colérique?

pour ma part, je suis d'accord avec buba&co pour dire que c'est une sorte de TOC. un trouble.


Quand je dis que j'ai la certitude de mourir en regardant mon miroir le matin, je veux dire que, bien sûr, je sais qu'un jour je mourrais, jsui pas immortelle, et ce jour pourrait être aujourd'hui. Je pense qu'on vit tous avec cette pensée mais elle est au fond de nous, au fond de notre conscience. Si jamais elle devait ressortir, elle entraînerait sûrement la folie.


je crois que là  tu joues un peu au bobet... je pense que tu as très bien compris ce que voulais dire lucas en parlant du regard d'une personne qui agonise, pas simplement une personne qui vit "normalement" mais qui va finir par mourir, comme tout le monde.

Pour mon ami, j'ai ressenti de la colère et de l'impuissance... mais que faire... tuer la personne qui l'a tuer ??? Je doute que se soit la solution... Peut-être un soulagement au plus.


bien sur que non. tu compares tout le temps les cas extrêmes. il y a un millieu entre l'indifférence et le besoin de vengeance, jusqu'au meurtre.


Oui, je trouve triste une époque où l'on juge les gens sans les comprendre....


alors tu trouves que l'on devrait remettre en libérté tout les tueurs en série, juste parce que ce sont "des cas psychologique intéressants"??

j'éspère sincérement que tu ne crois pas ce que tu dis, que tu t'es laissée emporté par ton clavier.


Maintenant, je voudrais savoir. Exemple purement fictif, je précise. Imaginons demain un scientifique créé une machine à  remonter le temps. Vous l'utilisez et remonter dans l'adolescence d'Hitler. Vous finissez par le croiser. Qui le tuerais ? Vous devenez ainsi un meurtrier capable de tuer de sang froid mais vous sauvez des milliers de vies. Maintenant je voudrais savoir, qui le tue ?


est-ce que tu essaye de nou provoquer pour que quelqu'un dise que oui, il l'aurait tué, et pour pouvoir dire que c'est pareil pour les tueurs en série?

Autre question: Selon vous, quelle est la façon la plus horrible de tuer un homme ?


je pense pas que cette question soit vraiment nécéssaire...

il me semble que tu provoque notre haine (faute de meilleur mot) intérieure..
Avatar de l’utilisateur
Floxichou
Captain
Captain
 
Messages: 767
Inscription: Jeu Juin 15, 2006 1:46 pm
Localisation: au Nord! bien plus au Nord!!

Messagede lucas0008 » Dim Déc 17, 2006 6:20 pm

Moi aussi, puisqu'il y a eu quelques réactions, je me rassure en me disant que les gens savent effectivement faire la part des choses.

En tout cas, je vais commencer par répondre à  Laz.
Merci déjà  d'avoir mis ton titre entre parenthèses pour donner ton opinion. Je ne te cache pas que la question était en partie posée pour provoquer une réaction, surtout de la part des auteurs et franchement c'est un débat que je voudrais avoir avec certains.
Bien sûr, un auteur ne peut avoir à  assumer toutes les responsabilités vis à  vis de son public et ne peut être tenu pour responsable du déséquilibre psychologique de certains. Bien évidemment non, il ne faut pas pour autant arrêter d'écrire des fictions.

Mais, je ne peux m'empêcher de me poser certaines questions.
**en train de réfléchir..... longtemps.... sur la façon d'exprimer ce que je ressens**

La folie humaine, la violence, le meurtre, j'y ai été confrontée...j'ai vécu dedans. Un jour j'ai su que je devais rentrer en France sinon j'allais ....
**ne trouve définitivement pas le terme juste***
Déjà  dans l'avion, en tout cas une fois à  paris... je......le sentiment d'évoluer en pleine science fiction, un tel décalage, la vie de tous les jours des gens d'ici.... le métro.... les conversations dans le métro....Je sais pas comment dire. Je voulais tellement retrouver ma vie d'avant, mon "innoncence", ma "naà¯veté".... Le premier échange de regard avec mes amis m'a fait comprendre que.....ils ne me comprendraient plus jamais..... tout simplement..... je n'étais plus de ce monde.
Je passe sur les 3 ans qui ont suivi qui relèvent d'un mélange entre la vie de juliette et celle de joshua (disons que je mets ça pour que ce soit plus clair, en tout cas, parce que c'est ça que moi j'ai ressenti en lisant la trilogie. Une étrange proximité avec ces deux personnages...pour des raisons qui je le conçois me sont très personnelles)

En tout cas une chose pour moi est certaine. Je généralise (honte sur moi) mais, dans un sens, l'évolution de notre culture actuellement tend vers une banalisation à  l'extrême de la violence et du sang. Une culture de sang. Regardez par exemple l'évolution entre le Saw 1 et le Saw 3....
Beaucoup de gens, la grande majorité, n'a jamais été confrontée à  la profonde réalité de ces choses. Beaucoup de gens ne la perçoivent pas. Même si Renji dit qu'elle ne se construit pas sur ces lectures, certains (et de plus en plus) le font. Des discours comme ceux de Renji deviennent monnaie courante sur internet. Le passage à  l'acte est facilité.

Et moi, au fond de moi, il y a quelquechose qui hurle. Même si je suis une lectrice de polars devant l'éternel.
Et mes questions, ce sont celles là  : cette culture de sang va-t-elle se développer plus encore ? Cette "distanciation" d'avec la réalité des choses va-t-elle encore s'accentuer ? Les gens vont-ils continuer à  être de plus en plus fascinés par les tueurs en série et de plus en plus indifférents aux guerres civiles, aux génocides qui font encore rage sur notre planète ? Cette évolution peut-elle être enrayée ? Mais si oui par qui ? Les créateurs de cette culture n'ont-ils aucun rôle à  jouer ? N'ont-ils pas au moins le devoir de répondre à  des propos comme ceux de renji quand ils en lisent ?

Bon j'ai un peu baclé ma réponse....je sais pas si vous voyez ce que je veux dire.....mais mon fils vient de rentrer... j'essaierai de compléter et de préciser ce que je veux dire.....et je répondrai à  renji, ce soir quand il sera couché.
Avatar de l’utilisateur
lucas0008
Lieutenant
Lieutenant
 
Messages: 437
Inscription: Jeu Oct 19, 2006 8:44 pm

Messagede lucas0008 » Dim Déc 17, 2006 10:35 pm

:arrow: Bon pour finir de répondre à  laz :

Au fond de mon coeur, je pense que les auteurs, s'ils n'ont pas à  assumer toutes les responsabilités, en ont quand même une part, même toute petite....

Je pense qu'au vu de l'évolution de notre société, il serait temps que chacun se rende compte qu'il est responsable. Tout le monde est responsable de cette évolution, qu'il soit lecteur ou auteur.......Tout le monde est à  blâmer. Je pense que ça serait bien si les gens ouvraient les yeux....assumaient leur responsabilité au lieu de se renvoyer sans cesse la balle.....je pense que tout le monde devrait réagir quand il lit des propos comme ceux de Renji....

J'espère qu'un jour la course à  ce qu'on pourrait appeler "le plus haut degré de perversité", dans certains bouquins ou dans certains films s'arrêtera...........
J'espère qu'auteurs, réalisateurs and co, sont capables d'ouvrir les yeux sur les possibles conséquences des mots qu'ils choisissent de coucher sur le papier, ou des images qu'ils choisissent de filmer.......même s'ils estiment n'avoir aucune responsabilité.....

je pense que la valeur et la qualité d'un polar ou d'un film n'est pas fonction du nombre de morts ou de descriptions sordides.........
je pense, bien sûr, qu'il ne faut pas arrêter d'écrire des fictions....
mais je pense que, par exemple, les préfaces et les postfaces peuvent faire passer certains messages au lecteur...lui rappeler la différence entre la réalité et la fiction, mettre en garde, expliquer certaines choses....
(et j'apprécie beaucoup certaines prés et posts de maxime...peut-être même plus que le livre :? en tout cas y'en a que je relis souvent )

je pense qu'il est triste d'avoir besoin de décrire des personnages perturbés pour se sentir mieux ou pour évacuer le mal et la violence qu'on voit chaque jour... je pense que ça me désespère parce que je crois qu'il y a d'autres méthodes ou qu'il devrait y en avoir si ce n'est pas le cas pour toi.
Avatar de l’utilisateur
lucas0008
Lieutenant
Lieutenant
 
Messages: 437
Inscription: Jeu Oct 19, 2006 8:44 pm

Messagede Renji_666 » Dim Déc 17, 2006 10:56 pm

Oui, je voudrais comprendre. Je voudrais savoir pourquoi ??? Comment on peut en arriver là  ??? Je n'ai pas dit que j'approuvais leur geste, je voudrais juste le comprendre.

Saint-Lazare, je te remercie déjà  d'avoir ton avis.
Quand tu écris "pour évacuer le mal et la violence que je rencontre chaque jour", tu écris donc pour le plaisir certes mais aussi pour te défouler ?
Et quand tu écris "Je ne pourrais pas arrêter de décrire des personnages perturbés, car j'en ressent le besoin pour me sentir mieux". Pourquoi tu ressens cela ?
Et surtout, n'arrêtes jamais d'écrire.

Mes propos sont différents parce que chaque cas est différent. En général, je pense à  Jack... mais pas toujours.

Et je ne pense pas que Lucas parlait d'une personne qui agonise... mais de soi même... de son propre regard.

Je ne compares pas tout le temps les cas extrèmes. Si tu avais lu le début du sujet, tu saurais que c'est Lucas qui a évoqué cela en premier. Je n'ai fait que répondre à  sa question.

Et je n'ai jamais dit kil fallait remettre tous les tueurs en liberté. Comme vous, je condamne leur acte. Mais j'aimerais les comprendre. J'aimerais savoir ce qui poussent un homme au meurtre ?

Et les questions que j'ai posé n'avaient pas de but précis. Demander à  un tueur pourquoi il tue est une chose... Demander à  des gens qui rejettent ce principe est bien plus intéréssant. Je n'attend ni de oui ni de non. C'est juste de la curiosité. Un besoin de savoir.
Quant-à  la deuxième question, si tu y avais réfléchi, tu aurais peut-être compris pourquoi certains tueurs tuent sans aucun remord.

Lucas.... et ba, je suis entièrement d'accord avec toi. On vit dans une société qui a pris le sang, le meurtre, la mort dans ses habitudes. J'ai vu pas plus tard qu'hier une fiction ("New York...") qui évoquait le problème des jeux vidéos.

Je me demande comment peut-on apprendre à  nos enfants se qui est bien et mal, sans leur expliquer pourquoi ? Je me rapelle mes parents qui me disaient que c'était mal de se battre. Trés bien mais pourquoi... parce que c'est mal... mais pourquoi c'est mal...
Bien sûr, il est simple de faire la part des choses entre le bien et la mal mais le pourquoi, n'est-ce pas là  le plus important ?

J'ai déjà  exprimé des excuses pour vous avoir choquer de la sorte. Ce n'était pas mon intention. Que puis-je faire de plus ?
Dernière édition par Renji_666 le Dim Déc 17, 2006 11:21 pm, édité 1 fois.
"La Beauté passe avant le Génie" Nikola Tesla
Avatar de l’utilisateur
Renji_666
Lieutenant
Lieutenant
 
Messages: 356
Inscription: Lun Mai 29, 2006 11:33 pm
Localisation: Quelque part dans mes ténèbres...

PrécédenteSuivante

Retourner vers LA TRILOGIE DU MAL

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron