Les Tueurs en série

Modérateur: Les Modos

Messagede Faust » Lun Mai 09, 2005 6:50 pm

Je ne vais peut être pas faire dans l'original, je pense que la plupart des fans de SK connaissent ce site internet (qui est le 1 er cité sur google), mais je donne un coup de pouce à  Emily Tibbatts (auteur du site), pour que ceux qui ne la connaissent pas encore puissent découvrir "les limbes des SK"
http://www.tueursenserie.org/
Avatar de l’utilisateur
Faust
Officer
Officer
 
Messages: 34
Inscription: Lun Mai 09, 2005 9:20 am
Localisation: Aix en Provence

Messagede le.vengeur.toxique » Lun Mai 09, 2005 6:59 pm

Je ne sais pas si ça peut vous intéresser mais voici une interview de Ted Bundy, la veille de son exécution.
-----------------------------------------------------------

Question : Pour résumer, vous êtes accusé d'avoir tué de nombreuses femmes et jeunes filles.

Réponse : Oui, oui.

Question : Ted, comment cela est-il arrivé? Vous avez été élevé dans ce que vous considérez avoir été un foyer sain. Vous n'avez pas été maltraité physiquement, ni sexuellement, ni psychologiquement. Quels ont été les éléments de votre comportement qui a entraîné tant de chagrin pour tant de personnes?

Réponse : J'ai grandi dans un foyer merveilleux avec deux parents chrétiens attentionnés et aimants. Nous allions régulièrement à  I'église et il n'y avait à  la maison ni jeu, ni tabac, ni alcool, ni bagarres. Mais, à  l'âge de 12 ou 13 ans, j'ai rencontré la pornographie douce hors de la maison, dans les rayons d'une épicerie locale et d'un drugstore. De temps à  autre, je touchais, au moyen d'un livre pornographique trouvé dans quelques poubelles, à  ce qui était plus dur, plus descriptif, plus explicité. La plus pernicieuse sorte de pornographie implique la violence sexuelle. Le mariage de ces deux forces, tel que je ne le connais que trop bien, amène à  une conduite qui est vraiment trop horrible à  décrire.

Question : Maintenant, parlez-moi de ce processus. Qu'est-ce qui s'est passé dans votre esprit à  cette époque?

Réponse : Cela est arrivé par étapes, graduellement. D'abord je suis devenu un fervent de la pornographie et je l'ai considérée comme une sorte de pente, je voulais voir des sortes de matériels toujours plus violents, plus explicites, plus descriptifs. Comme une drogue, vous conservez une excitation insatiable jusqu'à  ce que vous atteigniez le point où la pornographie ne peut aller plus loin. Vous atteignez ce point où l'on saute le pas, quand vous vous demandez si le fait de passer à  l'acte à  ce moment-là , vous apportera plus de plaisir que seulement de le lire et de le regarder.

Question : Combien de temps êtes-vous resté à  ce stade?

Réponse : Je peux dire deux ans environ. Je luttais contre un comportement criminel et violent à  cause de fortes inhibitions pour lesquelles j'avais été conditionné dans mon entourage, dans ma paroisse, dans mon école. Les barrières étaient constamment mises à  l'épreuve et assaillies par une imagination qui était grandement nourrie par la pornographie.

Question : Vous rappelez-vous ce qui vous a poussé à  franchir ces barrières? Vous souvenez-vous de votre décision de le faire?

Réponse : Je ne peux pas prétendre que je suis une victime sans défense. Nous sommes en train de parler d'un maillon indispensable dans l'enchaînement d'une conduite qui a conduit aux meurtres. C'est comme si quelque chose s'était cassée net, que je savais ne plus pouvoir le contrôler plus longtemps, que ces barrières que j'avais apprises étant enfant ne suffisaient plus pour me retenir.

Question : Ted, après avoir commis votre premier meurtre, quel a été son effet émotionnel sur vous?

Réponse : J'étais comme sortant d'une sorte de transe horrible, ou de rêve. Je ne voulais pas trop le dramatiser, mais je me réveillais le matin, et, avec un esprit clair et tout mon fond moral et ma sensibilité éthique intacts à  ce moment-là , j'étais horrifié d'avoir été capable d'une telle chose.

Question : Vous n'aviez vraiment pas connu cela avant?

Réponse : Au fond, j'étais une per-sonne normale. J'avais de bons amis, je vivais une vie normale, sauf pour cette seule part, petite, mais très puissante, très destructrice, que je gardais très, très secrète. Il faut que les gens réalisent que je n'étais pas une brute, je n'étais pas un pilier de bars. Les personnes comme moi ne sont pas des sortes de monstres nés. Nous sommes vos fils, et nous sommes vos maris, et nous avons grandi dans des familles régulières.

La pornographie peut atteindre et saisir brusquement un gosse de n'importe quelle famille aujourd'hui. Aussi attentifs que mes parents aient été, elle m'a arraché à  ma famille il y a trente ans.

Question : Vous croyez vraiment que la pornographie dure, et le chemin qui y mène, la pornographie douce, cause des ravages dont on ne parle pas à  d'autres personnes et entraîne le viol et le meurtre d'autres femmes par le processus que vous avez décrit?

Réponse : Je ne suis pas un expert en sciences sociales et je n'ai pas fait d'études, mais j'ai vécu dans une prison maintenant depuis longtemps et j'ai rencontré un bon nombre d'hommes qui étaient poussés à  commettre des violences exactement comme moi.

Et, sauf exception, chacun d'eux avait été profondément influencé et conditionné par une accoutumance à  la pornographie. Il n 'y a pas de doute sur ce point. L'étude même du FBI sur les homicides en série montre que le trait commun de ces meur-triers en série est la pornographie.

Question : Méritez-vous la punition que I'Etat va vous infliger?

Réponse : Je ne tiens pas à  bluffer avec vous. Je ne veux pas mourir. Mais je mérite certainement la plus grande punition dont la société dispose, et la société mérite d'être protégée de moi et des autres qui sont comme moi. D'un autre côté, des gens aux bonnes manières, très convenables, ont condamné la conduite d'un Ted Bundy, cependant ils se promènent devant des rayons de magasins pleins de ces mêmes choses qui envoient de jeunes gosses sur la pente qui est celle de Ted Bundy. Ce qui me fait peur et même m'épouvante, docteur Dobson, c'est ce que je vois à  la télévision. Les saletés qui entrent dans les foyers aujourd'hui n'auraient pas été montrées dans les spectacles pour adultes sous la mention "X" il y a vingt ans.
le.vengeur.toxique
Sergeant
Sergeant
 
Messages: 232
Inscription: Jeu Mai 05, 2005 6:39 pm
Localisation: à  25km de Bruxelles hein une fois

Messagede Milie » Lun Mai 09, 2005 7:03 pm

J'avais déjà  lu cette interview, mais ça m'impressionera toujours autant combien il est lucide et intelligent...
Mais c'est vraiment un dégénéré...
"Le monde tourne, c'est tout. On peut s'accrocher et tourner avec, ou se lever pour protester et se faire éjecter."
Avatar de l’utilisateur
Milie
Lieutenant
Lieutenant
 
Messages: 346
Inscription: Ven Avr 22, 2005 10:57 pm
Localisation: Aix en Pce

Messagede Croque Mitaine » Lun Mai 09, 2005 8:00 pm

Bah je ne pense pas qu'il le soit! Il est totalement conscient de ce qu'il a fait à  ces femmes... ce qui nous sépare de lui c'est une morale bonne ou mauvaise, c'est pas moi de juger!
il ne faut pas juger les gens sur leurs fréquentations, judas avait lui même des amis irréprochables... P.D.
Avatar de l’utilisateur
Croque Mitaine
Sergeant
Sergeant
 
Messages: 54
Inscription: Lun Mai 09, 2005 6:08 pm
Localisation: dans le placard de votre chambre !

Messagede Aloha » Ven Mai 27, 2005 4:58 pm

Personnellement j'ai lu beaucoup de livre sur des serwial Killers ! des quoi? des serwial killers! des quoi à  des tueurs en série, oh !!! Je ne parlerai pas de fascination mais plutôt d'incompréhension... Je ne comprends pas comment un être humain peut consciemment et intentionnellement faire souffrir et donner la mort ! Et souvent sans raison ! C'est qque chose que je n'arrive pas à  comprendre et qui provoque un bouleversement dans ma tête... C'est au-delà  de l'imaginable. En me plongeant dans ces livres, j'essaie peut-être de comprendre l'incompréhensible.
«J’ai toujours aimé le désert. On s’assoit sur une dune de sable. On ne voit rien. On n’entend rien. Et cependant quelque chose rayonne en silence…»
Antoine de Saint-Exupéry
Avatar de l’utilisateur
Aloha
Modératrice
Modératrice
 
Messages: 7879
Inscription: Ven Mai 06, 2005 5:12 pm
Localisation: No man's land

Messagede darktemplar » Sam Mai 28, 2005 9:20 am

Aloha a écrit:Personnellement j'ai lu beaucoup de livre sur des serwial Killers ! des quoi? des serwial killers! des quoi à  des tueurs en série, oh !!!

MDR Aloha ! :D
Sinon, je suis d'accord avec toi, moi aussi j'ai vraiment du mal à  comprendre ce qui peut pousser une personne à  commettre des actes aussi horribles ...
L'ennemi est bête: il croit que c'est nous l'ennemi alors que c'est lui !
Avatar de l’utilisateur
darktemplar
Sergeant
Sergeant
 
Messages: 164
Inscription: Dim Avr 24, 2005 6:14 pm
Localisation: Région parisienne

Messagede Matéo » Mar Juin 28, 2005 12:39 pm

Je pense que c'est plus un besoin qu'autre chose. Rien ne les pousse à  faire ce qu'ils font si ce n'est leurs propres pulsions.
Beaucoup de SK ne réalise même pas ce qu'ils font quand ils le font, le témoignage de Ted Bundy le prouve à  plus d'un titre quand il dit :
J'étais comme sortant d'une sorte de transe horrible, ou de rêve.

Je pense que les remords qu'ils pourraient avoir seraient de l'ordre de « désolé, mais j'en avais besoin »
Ceux qui calculent leur acte cherchent sans doute une émotion qui ne peut être satisfaite qu'en tuant (de manière spécifique pour assurer encore plus de plaisir). Alors, ils mettent en place tout pour l'obtenir. Ca rejoint l'idée de besoin de ceux qui l'expriment sans réflexion.

Personne n'est vraiment à  l'abri de ces envies, elles sont à  l'intérieur de chacun de nous, les pulsions de mort ou de destruction. Il suffit parfois d'un simple stimulus pour les « réveiller » et les faire s'exprimer pleinement... pour basculer de l'autre côté comme dirait MC. :twisted:
Avatar de l’utilisateur
Matéo
Sergeant
Sergeant
 
Messages: 112
Inscription: Sam Mai 07, 2005 1:35 pm
Localisation: Toulouse

Messagede Renji_666 » Jeu Déc 14, 2006 2:13 am

Aprés avoir lu ce sujet, je pense que bon nombre d'entre vous jugent assez mal. Vous vous contentez de juger l'homme, le tueur. Jugez plutôt l'époque.
Il est également reconnu que beaucoup de tueurs en série ont un QI plutôt élevé.
Le plus interessant, c'est le pourquoi !!
Il n'y a pas de réponse, je pense. Chacun se trouve des excuses... plus ou moins bidon d'ailleurs (avis perso :D ). L'éducation, la "partie manquante", les voies dans la tête.... etc. Pour moi, c'est juste des excuses. Mais au fond, ya t-il UNE raison ?
Je crois que celui qui l'explique le mieux, c'est Akira.

"Tous les hommes ont en eux une double face, bonne et mauvaise.
Aussi bon et pur que puisse paraître quelqu'un, il a forcement une mauvaise part en lui. Et lorsqu'on essaye de contenir et de nier cette part sombre, elle prend au contraire de la force et s'étend sournisement."

Je pense que c'est la meilleure explication. Ce qui fait de chacun d'entre nous des tueurs potentiels mais aprés tout chacun d'entre nous n'a t-il jamais pensé à  tuer ? Alors qu'est-ce qui fait la différence ?
Juste le courage et la volonté... d'aller jusqu'au bout.
Apellez cela le pouvoir de vie ou de mort, apellez cela le pouvoir de dieu...
L'être humain joue à  dieu tous les jours...
Alors je vous demande... En quoi ces hommes et ses femmes sont différents ???
"La Beauté passe avant le Génie" Nikola Tesla
Avatar de l’utilisateur
Renji_666
Lieutenant
Lieutenant
 
Messages: 356
Inscription: Lun Mai 29, 2006 11:33 pm
Localisation: Quelque part dans mes ténèbres...

Messagede Bubastis » Jeu Déc 14, 2006 9:12 am

Renji_666 a écrit:Il est également reconnu que beaucoup de tueurs en série ont un QI plutôt élevé.


Reconnu??? Ah bon, par qui?
Je ne suis pas d'accord avec ce que tu dis, pour avoir eu la chance de rencontrer et de discuter avec MC et Stéphane BOURGOUIN, qui, je le rappelle, est le spécialiste européen de la question "tueur en série", il semble qu'une faible minorité soit doté d'un QI élevé.
La grande majorité des tueurs ne dépassent pas le 80, ce qui correspond à  la moyenne basse de quotient.

Je pense que comme beaucoup, tu as été dupé(e) par ce que les médias en font (télé, ciné...), je peux t'assurer que les John Doe, Hannibal Lecter ou Copycat, tels qu'ils sont décrit, n'existent que dans la fiction. Quand tu regardes les tueurs bien de chez nous, explique moi ou tu peux trouver une lueur d'intelligence chez un Heaulme, Fourniret ou Guy Georges :roll:

Après je ne parlerai pas de courage et de volonté, mais de folie et d'inconscience...

Alors en quoi ils sont différents? biologiquement, en rien mais je ne pense pas que psychiquement ces gens soient comme la majorité d'entre nous. Avoir l'envie de tuer, c'est humain, l'obsession de tuer non!

Enfin, ce n'est que mon avis et je pense qu'il est bon de relancer le débat, merci Renji_666 :wink:
Un chat ne voit pas quelle raison il aurait d'obéir à  un autre animal, fût-il sur deux pattes.
Avatar de l’utilisateur
Bubastis
Captain
Captain
 
Messages: 650
Inscription: Lun Nov 07, 2005 2:38 pm
Localisation: R'lyeh

Messagede nephy » Jeu Déc 14, 2006 7:00 pm

Renji_666 a écrit: Jugez plutôt l'époque.


Qu'est-ce que tu entends par la? Veux-tu dire que c'est un phénomène de notre époque ? On n'en parlait pas avant, ça ne veut pas dire qu'ils "n'existaient" pas....


Renji_666 a écrit:Ce qui fait de chacun d'entre nous des tueurs potentiels mais aprés tout chacun d'entre nous n'a t-il jamais pensé à  tuer ? Alors qu'est-ce qui fait la différence ?
Juste le courage et la volonté... d'aller jusqu'au bout.


:shock: :shock: :shock:
Je pense que là , tu simplifie un peu : ce n'est pas une question de courage et de volonté. Quand tu demandes qui n'a jamais pensé à  tuer, je pense (j'espère!!!) que tu fais référence à  des situations spéciales, qui te mettent hors de toi, où l'envie de tuer disparait aussi vite qu'elle est apparue, et pas vraiment à  l'envie de tuer pour le plaisir de tuer.... Et je suis assez d'accord avec Bubastis sur ce point...
Avatar de l’utilisateur
nephy
Sergeant
Sergeant
 
Messages: 138
Inscription: Ven Juil 15, 2005 9:13 pm
Localisation: ici et là 

Messagede Aloha » Jeu Déc 14, 2006 8:53 pm

pour compléter les paroles de ty nours (moi j'ai pas eu la chance de rencontrer Bougouin mais j'ai lu ses livres et j'ai eu par contre la chance d'en parler avec MC) et les tueurs en série ne developpe leur intelligence que pour éviter de se faire choper...Ils ont un besoin (celui de tuer) et vont tout mettre en oeuvre pour continuer à  assouvir ce besoin...
«J’ai toujours aimé le désert. On s’assoit sur une dune de sable. On ne voit rien. On n’entend rien. Et cependant quelque chose rayonne en silence…»
Antoine de Saint-Exupéry
Avatar de l’utilisateur
Aloha
Modératrice
Modératrice
 
Messages: 7879
Inscription: Ven Mai 06, 2005 5:12 pm
Localisation: No man's land

Messagede wapi » Jeu Déc 14, 2006 8:59 pm

un jour le fils de ma belle mere m'a demandé si je pouvais faire des recherches pour lui sur les tueurs en serie (il n'a pas internet), et connaissant le personnage j'ai eu trop les petoches, sachant qu'il est pas tres 'net'... j'ai donc refusé :? :shock:
Karen, Wapi, Itsuki et tout autre surnom de wapin chattamiste ^^
http://www.kazblog.fr
wapi
Captain
Captain
 
Messages: 838
Inscription: Mer Déc 13, 2006 12:51 pm

Messagede Renji_666 » Jeu Déc 14, 2006 11:21 pm

nephy a écrit:
Renji_666 a écrit: Jugez plutôt l'époque.

Qu'est-ce que tu entends par la? Veux-tu dire que c'est un phénomène de notre époque ? On n'en parlait pas avant, ça ne veut pas dire qu'ils "n'existaient" pas....


Non, je ne pensait pas spécialement aux tueurs en série quand j'ai écrit ça. Je pensais à  l'époque en général. Essayez de compter le nombre de cadavres et de meurtres que vous voyiez en une journée. Comment s'étonner de la mort aprés ??

Bubastis a écrit:je peux t'assurer que les John Doe, Hannibal Lecter ou Copycat, tels qu'ils sont décrit, n'existent que dans la fiction.


Tu en ai bien sûr ??? :twisted:

Bubastis a écrit:Après je ne parlerai pas de courage et de volonté, mais de folie et d'inconscience...

Alors en quoi ils sont différents? biologiquement, en rien mais je ne pense pas que psychiquement ces gens soient comme la majorité d'entre nous. Avoir l'envie de tuer, c'est humain, l'obsession de tuer non!


Je ne pense pas que l'on puisse parler de folie ou d'inconscience... où serait le plaisir sinon ? Je pense que comme le reste de nos actions, c'est juste une question de motivation. Avoir un but, c'est bien ce qui fait avancer le monde, non? Seulement leurs buts va à  l'encontre des principes moraux de notre époque. C'est triste... comme époque...

nephy a écrit:Quand tu demandes qui n'a jamais pensé à  tuer, je pense (j'espère!!!) que tu fais référence à  des situations spéciales, qui te mettent hors de toi, où l'envie de tuer disparait aussi vite qu'elle est apparue, et pas vraiment à  l'envie de tuer pour le plaisir de tuer....


Non, non, je parlais de la véritable envie de tuer, pas juste un débordement de haine à  l'instant t. Je ne pensais pas à  une pensée irréfléchie, juste visualiser dans le moment.
Avant de juger ces hommes, personne n'a jamais voulu savoir ce qu'ils ressentaient vraiment ? Sentir la domination que l'on peut exercer sur quelqu'un ?? Un droit de vie ou de mort sur une vie autre que la sienne ??


Pour ce qui est des spécialistes, je ne met pas leur parole et leurs connaissances en doute... mais selon certains, j'aurais le profil type d'une future tueuse en série.... (sauf que je torture pas les animaux !! ) Sa laisse réveur !!!


Bubastis a écrit:Enfin, ce n'est que mon avis et je pense qu'il est bon de relancer le débat, merci Renji_666 :wink:

Mais de rien, ce fut un plaisir :D

PS: Wapi, t'as sûrement eu raison !! :D
"La Beauté passe avant le Génie" Nikola Tesla
Avatar de l’utilisateur
Renji_666
Lieutenant
Lieutenant
 
Messages: 356
Inscription: Lun Mai 29, 2006 11:33 pm
Localisation: Quelque part dans mes ténèbres...

Messagede lucas0008 » Ven Déc 15, 2006 1:45 am

Je viens de lire un autre de tes posts sur un autre topic. Tu sembles éprouver une réelle fascination, une véritable admiration pour les tueurs, pour le meurtre. Alors selon toi, la seule chose qui différencierait un tueur d'un "innocent" serait qu'il a plus de courage et plus de volonté ?

Le fait de mettre fin à  la vie d'un ou de plusieurs êtres humains serait, somme toute, une attitude normale voire louable ? Tu sembles en effet penser qu'il s'agit d'un but comme un autre.... susceptible même de faire avancer le monde ? Comment peux-tu, ne serait-ce qu'une seconde, penser cela ?

Ta propre vie n'a-t-elle donc aucune valeur à  tes yeux ?
Ca me laisse sans voix. Le respect de la vie d'autrui est bien plus qu'un simple principe moral de notre époque.... s'il ne l'était pas, cela ferait bien longtemps que les hommes auraient disparu de la surface du globe.
Le fait de tuer gratuitement un être ne peut être que la conséquence d'un dysfonctionnement de la psyché du tueur. Obsession, folie passagère ou totale irrationnalité, insconcience..... Le courage et la volonté interviennent pour justement contrôler les pulsions primaires que peut avoir l'homme (envie de tuer, peur etc....)

En ce qui me concerne en tout cas, non je n'ai jamais eu envie de me comparer à  dieu..... j'ai le courage et l'humilité d'accepter la personne que je suis, sans avoir besoin de dominer quelqu'un pour prouver quelquechose à  moi-même ou aux autres.... je suis un être de chair et de sang qui a suffisamment éprouvé la souffrance mentale ou physique pour ne pas avoir l'envie de l'infliger à  d'autres.....Aucun être humain normal, quel qu'il soit, ne peut envisager avec plaisir de tuer quelqu'un gratuitement.

Alors de deux choses l'une :

- soit tu veux te faire remarquer sur le forum ou tester ses membres
et là , je trouve l'attitude à  la fois lamentable et ridicule ;

- soit tu penses réellement ce que tu dis. Et tu devrais te faire soigner. Ou bien, plutôt que de te faire soigner, t'auto-mutiler. Dans ce cas, tu pourrais te faire également une idée de ce que peut ressentir une victime (car il faut que tu réfléchisses à  cela aussi), tu pourrais ressentir un sentiment de puissance incroyable, proche de celle de dieu, puisque tu serais capable de ressentir à  la fois le plaisir et la souffrance, d'être à  la fois la victime et le bourreau. Quelle "complétude" :lol: !

Je pense en tout cas, qu'effectivement tu es le fruit d'une époque où le meurtre, la violence est banalisée. Une époque où l'on trouve bien plus de forums autour des assassins, des auteurs de polars et de thrillers qu'autour de poètes, de grands hommes ou d'hommes de lettres d'un autre style.

J'ai 30 ans. J'ai grandi en lisant tolkien, king et compagnie ... C'est pour ça que j'apprécie les bouquins de Maxime Chattam. J'ai les mêmes "repères" culturels. Je le nie pas.

Mais j'ai eu l'occasion de me rendre compte que les polars, les thrillers sont devenus de plus en plus violents avec le temps. A une époque, c'était quoi un bon policier ? C'était du Agatha Christie par exemple. Il n'y avait pas tous ces romans de serial killer...
En ce qui me concerne, avant de lire les plus violents, j'ai eu le temps de me construire, d'avoir acquis certains repères. Peut-être n'est-ce pas ton cas...

Je ne vais pas dire que la violence des jeunes actuellement, leur goût du meurtre est dû à  la télé, aux films et aux bouquins. Le propos serait faux et réducteur.

Mais je pense qu'il est devenu plus facile de "passer à  l'acte de violence" , quand on a déjà  un problème, grâce à  cette culture du sang qui semble devenir la nôtre. Et le nombre grandissant de personnes qui tiennent le même discours que toi, banalisant l'envie de tuer au point de dire qu'il s'agit d'une motivation comme une autre m'inquiète réellement.
Avatar de l’utilisateur
lucas0008
Lieutenant
Lieutenant
 
Messages: 437
Inscription: Jeu Oct 19, 2006 8:44 pm

Messagede Renji_666 » Ven Déc 15, 2006 3:44 am

J'ai une fascination pour le meurtre oui mais sûrement pas pour les tueurs... en fait, la plupart, je les trouve assez pathétique. Et selon moi, la seule chose qui différencie un tueur de sa victime, c'est le choix. L'un l'a et l'autre pas. (Sa ma donné une idée de texte, merci :D )

Je vais te dire ce que je pense. Je pense qu'à  une époque, le meurtre fut un jeu, puis un moyen de régler ses comptes. Et maintenant, c'est quoi ?
Quand on y repense, alors oui, on peut se dire que la vie humaine est juste question de moral. L'ôter est une limite à  ne pas franchir... en principe.
Tu le dis toi-même: je suis "le fruit d'une époque où le meurtre, la violence est banalisée". Peut-être bien aprés tout... Alors dans ce cas, cela confirme que la vie humaine n'est juste qu'une question de moral, non ?

Quand tu dit "Le courage et la volonté interviennent pour justement contrôler les pulsions primaires que peut avoir l'homme (envie de tuer, peur etc....)", cela veut-il dire que finalement c'est vous qui avez le courage de ne pas faire ce dont vous avez envie ???

Pour info, je ne crois pas en dieu... Je crois en la Nature. Et n'est-il pas vrai que chaque chose qui né doit mourir un jour ? C'est un peu extrème comme raisonnement, je le conçois.
Pour la souffrance, j'ai donné, t'inkiète. Mais je ne pense pas que dans la plupart des cas se soit l'envie d'infliger de la souffrance qui pousse un tueur à  agir... Juste de l'auto-satisfaction.

Et pour te rassurer, je pense ce que je dis.

Mais ce qui m'interèse vraiment, ma fascination réelle n'est pas le meurtre, ni même les tueurs...
Seulement une passion pour la noirceur de l'âme humaine.
"La Beauté passe avant le Génie" Nikola Tesla
Avatar de l’utilisateur
Renji_666
Lieutenant
Lieutenant
 
Messages: 356
Inscription: Lun Mai 29, 2006 11:33 pm
Localisation: Quelque part dans mes ténèbres...

PrécédenteSuivante

Retourner vers LA TRILOGIE DU MAL

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité